mercredi 27 janvier 2010

La vie est un jeu

27 01 2010

Je reviens de la 8e rencontre du forum français de la formation ouverte et à distance à Strasbourg et je m’interroge sur cet engouement pour le serious game.

Depuis que je regarde mon fils grandir, je perçois de moins en moins cette frontière qui sépare le jeu de l’apprentissage. Tout ce qui le stimule a un caractère ludique, que j’utilise allègrement comme un vecteur de transmission de mes connaissances ou de mes valeurs.

En France le monde universitaire de l’enseignement ou de la formation ne fréquente pas celui du jeu. Et si jamais on y serait obligé ce serait un jeu sérieux. M’enfin !

Il y a quelques signaux faibles pourtant à saisir : imaginons combiner une application mobile géolocalisée comme l’application aka-aki ( reseau social + mobile + geolocalisation) qui s'utilise aussi simplement que twitter (140 caractères maxi, autant dire que c'est écrire un texto) avec un réseau social utilisant l'application Elgg qui développe par ailleurs son interface mobile iPhone et Androïd… (ex: lionsclub.me...ou comment optimiser son interface web pour l'iPhone via jQTouch...)

Pour moi le serious game sera social ou n’existera pas. Rien n’est à inventer, juste combiner un réseau social avec une plateforme ludique de mise en situation professionnelle où chacun peut jouer l’apprenant, le client…(même le formateur si si !). Je joue à mon futur métier, sur mon téléphone, à des temps choisi et cela me permet de construire aussi mon parcours de formation car je donne à montrer de moi : comment je réagis à telle ou telle situation, quelles erreurs j’ai su corriger, comment je progresse dans le jeu…Reste à tracer et récupérer les scores et les temps de jeu sur un ePortfolio

La formule gagnante : réseau social + mobile + usages acceptables + ePortfolio = outil d'apprentissage ludique et collectif ou encore : partager entre pairs + être accompagner + capitaliser ses expériences professionnelles = construire son parcours de formation...tout au long de la vie !

Les notes partagées lors des rencontres d'Autrans démontrent qu'il existe du collaboratif sur le sujets de la formation et des TIC. De même j'ajoute aujourd'hui ce texte Le monde à portée de la main : Géolocalisation et apprentissage mobile du Clic. Et pour finir, lisez ce bel article d'internet actu : soyons sérieux, jouons !

Professionnellement, ce qui nous fait avancer ce sont aussi nos rêves, nos histoires, nos jeux…

lundi 14 septembre 2009

Où il est question d'eLearning

14 09 2009

image par Ben+Sam

Concevoir des e-activités pour développer les capacités d’« apprendre à apprendre », papier écrit par Maria Chiara Pettenati et Maria Elisabetta Cigognini sur le site d'Elearningeuropa.info. Propose une base intéressante d'appui pour développer des "e-tivities" structurées. Les mots clés parlent d'eux même...

Create, organize, share...Connectedness, ability to balance formal and informal contexts, critical ability, creativity...

Innovation and Quality in e-Learning: a European Perspective, par Claudio Dondi (2009).

e-Learning, Lifelong Learning and Innovation in the working world, par Claudio Dondi.

Talent competences in the new eLearning generation, par Sylvia van de Bunt-Kokhuis et Mary Bolger.

Open Educational Practices and Resources - OLCOS Roadmap 2012.

Proceedings of the LOGOS Open Conference on New Technology Platforms for Learning – Revisited

D'autres ressources sur learnovation, ElearningPapers et des documents sur le slideshare d'ElearningPapers

jeudi 10 septembre 2009

Comment je me suis retrouvée à participer à un groupe de travail numérique européen

10 09 2009

Depuis un mois et dans le cadre de ma mission actuelle, j'ai été conviée à participer en qualité de "chargée de projets numériques" à un groupe de travail européen "Family-job, e-learning and the development of new skills : the main stakes of e-inclusion".

Cette après-midi nous avons présenté des travaux en matière d'usages des TIC au service de la formation professionnelle.

Parmis les intervenants il y avait :
DR. Claudio DONDI (Président EFQUEL) et quelques membres de la Commission européenne.

Premiers contacts, premiers échanges...

On sent les mutations sociales actuelles. La famille comme acteur majeur des solidarités...
En aparté, je me permets d'avoir une vision durable en terme de politique numérique européenne et je dirais même plus, au niveau des Etats : développer l'accès, c'est développer aussi du bien commun. L'enjeu du numérique c'est de réduire la fracture, mais pas en terme d'accès, ni de connaissances...c'est en terme culturel qu'il faut l'entendre....(cf. mon précédent billet). Regarder l'écriture d'une feuille de route sur une secteur qui emploi en ces temps de crise, voir une vision européenne se construire et y participer à son petit niveau, c'est aussi très excitant.

Deux autres sessions suivront...