lundi 12 janvier 2009

"Travail Emploi et TIC" ExPlorCamp Autrans09

12 01 2009

De retour d'Autrans09 où j'ai réalisée une table d'Exploration pour L'Explorcamp
Nouvelle Exploratrice du collectif des Explorateurs du web, me voilà baptisée...

Emploi, travail et TIC
View SlideShare presentation or Upload your own. (tags: outils communitymark)

samedi 3 janvier 2009

Voeux 2009

03 01 2009



Mon mot pour 2009 : le bonheur comme modèle économique, car c'est un préalable à toute activité constructive.

Et puis les premiers qui me viennent à l'esprit : socio-performance, open-process, innovation sociale, marque collaborative, valeur d'usage, actions responsables et durables, habitats partagés, éco-construction...

jeudi 4 décembre 2008

Creative common

04 12 2008
Vers la route des biens communs....

jeudi 30 octobre 2008

Un prof en position réflexive

30 10 2008

En dehors de personnalités reconnues sur le web comme Guitef,

Il existe de plus en plus de profs qui se mettent à réfléchir leur travail Un bon exemple ici de Gaël Plantin

Ses cartes heuristiques

lundi 27 octobre 2008

TICE 2008 : Conférence "Les TICE à l'heure du Web sémantique et social"

27 10 2008

Défis personnels, institutionnels et sociétaux, par Gilbert Paquette Quelques slides d'une belle présentation Québecoise !

Lire la suite …

vendredi 17 octobre 2008

Do you speak english ?

17 10 2008

Je suis actuelement une formation en anglais. C'est l'occasion de réaliser une petite présentation des apports des TIC en matière d'apprentissage des langues
Loin de se substituer aux cours en présentiel, ils agissent comme une ressource d'accélération d'intégration des apprentissages en offrant de multiples approches

Speak English
View SlideShare presentation or Upload your own. (tags: english apprendre)


Quelques liens de cours donnés par Thot ici

Communautés d'apprentissages
Babbel (fr) / Palabea (fr) / LinQr (fr) / Livemocha (fr) / Myngle (fr) / SharedTalk (us) / Kantalk (us) / Italki (fr) / Huitalk (us) / Friendsabroad (fr)

Apprentissages via support vidéo
Yabla (en)

Podcasts
AnglaisPod (fr)

Autres outils
Listen and Write / Lingro / Balingua / soZiety / Avatarlanguages (us) ....

jeudi 25 septembre 2008

L’apport des usages des TIC en matière de ressources humaines

25 09 2008

mardi 8 juillet 2008

Des accidents se produisent, parfois, l'innovation aussi….

08 07 2008

En fait, bien que souvent nous n'aimons pas l'admettre, quelques-unes des innovations les plus importantes ont eu lieu par hasard. Pourtant, les accidents, lorsqu’ils se produisent sont souvent perçus comme des «échecs» qui bloque le processus de la recherche.

L’innatendu : Les accidents sont indispensables à l'innovation. Au fil des siècles, les innovateurs ont fait d'innombrables découvertes tout en cherchant autre chose ou simplement par pur hasard.

Emergence : Il faut savoir accueillir ces « accidents » comme une percée vers l’innovation.. Pour favoriser la sérendipité, il faut aussi savoir embaucher des personnes créatives, quel que soit leur origine, leur donner des tâches décalées de tout contexte et savoir être à l’écoute de ce qu’ils sont capable de faire émerger.

Mais comment peut-on laisser des accidents se produire, ou même les créer à dessein ? Certains innovateurs font un axe de recherche l’incorporation de ces «accidents» dans leurs travaux. Il existe des stratégies pratiques qui peuvent aider les responsables à créer un contexte favorable à la l’apparition de ces accidents comme leviers d’innovation. Parmi elles : réduire le coût de l'essai de nouvelles inventions et attaquer les problèmes sous autant d'angles différents que vous le pouvez, regarder les éventuels accidents autrement que des échecs…

Ces accidents se produisent généralement à trois niveaux.

Premièrement, le hasard est souvent le fruit d’associations d’idées surprenantes (sérendipité), Comme la célèbre histoire de comment Edward Jenner découvre le vaccin contre la variole. Il remarqua que les femmes qui trayaient les vaches contractaient souvent le « cow pox », la variole des vaches (une maladie proche de la variole mais bénigne: fièvre pendant quelques jours, pus sur le pis des vaches...et sur les mains des vachers) mais souffraient rarement de la variole. C’est en raison d’associations d’idées qu’il réalisa qu'il pouvait utiliser le « cow pox » comme virus à inoculer contre la variole.

Le niveau suivant se produit lorsque les chercheurs atteignent leur objectif par des moyens détournés . En 1991, par exemple, des scientifiques ont essayé de créer un médicament qui bloque toute la production de l’enzyme du cholestérol. Dans un de leurs essais, leur résultat ne l'a pas bloqué , mais a fini par réduire le cholestérol de manière différente.

Le dernier type d'accident se produit lorsque les chercheurs trébuchent sur quelque chose de précieux alors que leur recherche se focalisait sur autre chose. Lorsque le Viagra était à l'essai en matière de recherche médicale sur le cœur, les scientifiques remarqué un effet secondaire intéressant…

Mélanger les choses

Des choses intéressantes se produisent lorsque les gens, les idées, les méthodes et les produits de différents domaines se croisent. C’est pourquoi autour d’une recherché, les profils doivent être mixtes. Une fois ensemble, le mieux est de les exposer à des activités qui semblent périphériques, même aléatoire. L’organisation doit accueillir les accidents de manière favorable, laissant les acteurs à regarder au-delà de leurs propres limites et à penser autrement. Une manière d’entretenir ces capacités et de proposer aux acteurs de se rendre à des conférences en dehors de leur champ de compétences et de se mêler avec des experts dans d’autres domaines et d’approcher des nouvelles idées. Enfin l’organisation doit savoir être à l’écoute des visionnaires, même s’ils ont des idées folles…Une façon d’y parvenir est de cultiver les personnalités.

Explorer beaucoup d’approches

Pour arriver à des résultats inattendus, les innovateurs doivent être pousser dans le territoire où ils seraient sujets à un accident. Un exécutif aérospatiale, par exemple, a noté que son équipe de recherche a insisté pour avoir au moins sept différentes façons de résoudre un problème particulier. "Nous constatons souvent que l'ensemble crée un autre ensemble d'options." . En d'autres termes : chercher de nouvelles solutions dans le monde qui vous entoure.

Faire que les accidents coûtent moins cher

Les gens peuvent être réticents à essayer des idées qui pourraient mener nulle part si le coût des essais était trop élevé.

N’appeler pas les accidents des "échecs"

L'idée classique de l'échec n'est pas utile pour les innovateurs, c'est destructeur. C’est pourquoi il faut trouver des moyens pour positionner l'échec comme une nécessaire et précieuse partie du processus d'innovation. Pour les chercheurs, les expériences sans succès ont été un moyen d'affiner et de tester des idées sur des concepts qui s’avèrent être utile plus tard, même pour un projet différent.

Laisser les innovateurs recueillir des idées

Les innovateurs de tous bords conservent et collectent. Comme ce concepteur, feuilletant un bloc-notes qui s’écrie « Aha! », ils s’offrent un moment de trouvaille. L’organisation doit appuyer ces tendances, tant en fournissant un espace , un lieu où les acteurs peuvent partager leurs inspirations.

Penser grand et petit

Quand il s'agit de remarquer les accidents susceptibles de se révéler utiles, certaines personnes sont plus aptes à repérer les forêts tandis que d’autres plus aptes à repérer les arbres. Combiner les talents permet l’émergence de l’innovation.

Inspiration Revue MITSloan

Voir aussi : la dynamique de l'erreur pour recouper cette idée avec les apprentissages....

vendredi 18 avril 2008

5 Eléments fondamentaux de l'apprentissage coopératif

18 04 2008

"Juste parce que vous mettez les élèves en groupes ne signifie pas qu'ils vont travailler comme une équipe."'

Interdépendance positive

L'interdépendance positive est bien structuré quand les membres du groupe estiment qu'ils sont liés les uns aux autres d'une manière que l'on ne peut réussir que si tout le monde réussit. Les groupes, les coachs et les tâches, par conséquent, doivent être conçues et communiquée aux étudiants de façon à leur faire croire qu'ils coulent ou nagent ensemble. Quand l'interdépendance positive est solidement structurée, elle souligne que tous les efforts des membres du groupe sont nécessaires et indispensables à la réussite du groupe et (b) chaque membre du groupe a une contribution unique à apporter à l'effort commun en raison de ses ressources et / ou Rôle et la tâche des responsabilités. Ceci crée un engagement à la réussite du groupe ainsi que personnelle, c'est cela qui est le coeur de l'apprentissage coopératif. S'il n'ya pas d'interdépendance positive, il n'ya pas de coopération.

Les neuf manières dont interdépendance positive peut être structurée comme suit:

1. Goal interdependence-le Groupe- disposent d'un objectif commun et chaque membre de l'équipe est nécessaire à leurs réalisations

2. Incentive interdependence- les Individus - sont récompensés, mais seulement si chaque membre de l'équipe réussit.

3. Resource interdependence—les Resources-, les informations et les matériels sont limités, afin que les étudiants soient obligés de travailler ensemble et de coopérer dans le partage des ressources disponibles.

4. Sequence interdependence—La séquence globale tâche est divisée en une série de tâches secondaires-. Les Individus, membres du groupe doivent s'acquitter de leurs tâches propres dans le cadre d'un ordre préétabli.

5. Role interdependencee—Chaque membre du groupe se voit attribuer un rôle aux responsabilités précises.- Chaque rôle contribue à la tâche globale et appuie sa réalisation.

6. Identity interdependence-Le groupe établit une identité mutuelle par le biais d'un nom, drapeau, logo, ou le symbole-.

7. Outside force interdependence—Le groupe, dans son ensemble, est en compétition contre d'autres groupes-.

8. Simulation interdependence—L'interdépendance des membres du groupe doivent s'imaginer qu'ils sont dans une situation ou un rôle où ils doivent collaborer pour réussir.

9. Environmental interdependence—Les membres du groupe travaillent ensemble dans un espace physique, comme une section de la salle de classe.

Actions

  • Mettre en place des tâches qui ne peuvent être menées à bien sans la participation de chaque membre de l'équipe
  • Réfléchir sur ces 9 interdépendances positives et comment elles peuvent être incorporées dans la leçon

Éviter de

  • Permettre à un étudiant d'être "porté" par les autres
  • Permettre à un étudiant de faire le travail pour le groupe
  • Inciter à la compétition

Promotion de l'interaction (de préférence en face-à-face)

Les élèves ont besoin de concrétiser dans le réel ce qui favorise la réussite de chacun en partageant des ressources communes et par l'entraide mutuelle. La dynamique des relations interpersonnelles qui s'y crée promeut l'apprentissage des uns et des autres. Les processus en place passent par des des résolutions de problèmes en collaboration, via l'enseignement donné, les connaissances des uns et des autres, l'auto-correction en groupe, des discussions spontannées.... Chacune de ces activités peuvent être structurées en groupe de travail des directions et des procédures. Celà contribue à garantir que les groupes d'apprentissage coopératif sont à la fois un système de soutien scolaire (chaque élève a un voire des tuteurs par ses pairs et par l'enseignant (l'enseignement)) et un système de soutien personnel (tous s'inscrivent dans un processus de bienveillance et d'épanouissement) . C'est à travers la promotion de l'apprentissage des uns et des autres fen présentiel (c'est à dire dans la relation) que les membres se sont engagés personnellement à "l'autre" ainsi qu'à leurs objectifs mutuels.

Actions enseignantes

  • Présentations visuelles et orales
  • Vérification de la bonne compréhension (ce que moi j'appelle la reformulation)
  • Discuter les notions apprises
  • Lier l'apprentissage quotidien à celui du passé

Responsabilisation individuelle et de groupe

Deux niveaux de responsabilité doit être structuré en apprentissage coopératif. Le groupe doit être responsable de la réalisation de ses objectifs ainsi que chaque membre doit être responsable dans sa partie. La responsabilité individuelle existe lorsque la performance de chaque individu est évalué et les résultats donnés au groupe et à l'individu afin de déterminer qui a besoin de plus d'aide, de soutien et d'encouragement à l'apprentissage. Le but de l'apprentissage coopératif en groupes est que chacun soit dans le renforcement de son droit. Les élèves apprennent ensemble pour de meilleurs compétences individuelles.

Actions enseignantes

  • Fonctionner en petits modules de 3-5 personnes : plus petite est la taille du groupe, plus grande est la responsabilité individuelle
  • Tester individuellement chaque élève.
  • Demander régulièrement un rapport oral de l'activité de chaque 'module' ou 'groupe' de travail
  • Observez chaque groupe et d'enregistrer la fréquence avec laquelle chaque membre contribue aux travaux du groupe
  • Etablir des processus de contributions individuelles (attributions de rôles, taux et fréquences d'interventions, initiatives, désigner un rapporteur...)
  • Demander aux élèves d'enseigner ce qu'ils ont appris à quelqu'un d'autre
  • Lier les évaluations de groupes aux individuelles

Éviter

  • Permettre de produire, tester, discuter et faire des choix sans prendre en compte toutes les interventions individuelles

Apprendre aux étudiants les enjeux des relations interpersonnelles

L'apprentissage coopératif est intrinsèquement plus complexe que la compétition ou l'apprentissage individuel parce que les étudiants doivent s'engager simultanément dans la tâche de travail (apprentissage académique ) et le travail d'équipe (fonctionnement efficace en tant que groupe). Les compétences sociales existent pour améliorer la collaboration, mais elles ne sont pas toujours spontannées. Il faut enseigner ces compétences aux élèves aussi précisément que les connaissances théoriques. L'attitude "moteur", la prise de décision, la mise en confiance, la communication et la gestion des conflits sont des compétences qui responsabilisent les étudiants en leur permettant de gérer à la fois le travail d'équipe leurs tâches avec succès. La coopération et les conflits sont intrinsèquement liés, les procédures et les compétences de gestion des conflits sont particulièrement importantes pour le succès à long terme des groupes d'apprentissage.

Focus

Aider les étudiants à développer des aptitudes sociales naturellement ou par un enseignement spécifique des compétences requises dans les domaines suivants:

  • Le leadership, la prise de décision, la mise en confiance, la communication, les compétences en gestion des conflits
  • Fournir des occasions pour que les étudiants s'y investissent naturellement : utiliser ces compétences sociales dans le plaisir ou là travers des sujets d'intérêt élevés
  • Enseigner les processus des enjeux sociaux, le jeu de rôle, et renforcer les compétences sociales

Éviter

  • Placer les élèves dans des situations inappropriées par rapport à leurs champ de compétences.

Cet article est une traduction du papier de Norm Green sur learnhub