samedi 24 novembre 2012

des tablettes pour la famille

24 11 2012

Aujourd'hui je débute en tant que testeur et accompagnateur un test d'un an de 6 tablettes pour voir si elles répondent à un besoin social

Lire la suite …

mercredi 27 janvier 2010

La vie est un jeu

27 01 2010

Je reviens de la 8e rencontre du forum français de la formation ouverte et à distance à Strasbourg et je m’interroge sur cet engouement pour le serious game.

Depuis que je regarde mon fils grandir, je perçois de moins en moins cette frontière qui sépare le jeu de l’apprentissage. Tout ce qui le stimule a un caractère ludique, que j’utilise allègrement comme un vecteur de transmission de mes connaissances ou de mes valeurs.

En France le monde universitaire de l’enseignement ou de la formation ne fréquente pas celui du jeu. Et si jamais on y serait obligé ce serait un jeu sérieux. M’enfin !

Il y a quelques signaux faibles pourtant à saisir : imaginons combiner une application mobile géolocalisée comme l’application aka-aki ( reseau social + mobile + geolocalisation) qui s'utilise aussi simplement que twitter (140 caractères maxi, autant dire que c'est écrire un texto) avec un réseau social utilisant l'application Elgg qui développe par ailleurs son interface mobile iPhone et Androïd… (ex: lionsclub.me...ou comment optimiser son interface web pour l'iPhone via jQTouch...)

Pour moi le serious game sera social ou n’existera pas. Rien n’est à inventer, juste combiner un réseau social avec une plateforme ludique de mise en situation professionnelle où chacun peut jouer l’apprenant, le client…(même le formateur si si !). Je joue à mon futur métier, sur mon téléphone, à des temps choisi et cela me permet de construire aussi mon parcours de formation car je donne à montrer de moi : comment je réagis à telle ou telle situation, quelles erreurs j’ai su corriger, comment je progresse dans le jeu…Reste à tracer et récupérer les scores et les temps de jeu sur un ePortfolio

La formule gagnante : réseau social + mobile + usages acceptables + ePortfolio = outil d'apprentissage ludique et collectif ou encore : partager entre pairs + être accompagner + capitaliser ses expériences professionnelles = construire son parcours de formation...tout au long de la vie !

Les notes partagées lors des rencontres d'Autrans démontrent qu'il existe du collaboratif sur le sujets de la formation et des TIC. De même j'ajoute aujourd'hui ce texte Le monde à portée de la main : Géolocalisation et apprentissage mobile du Clic. Et pour finir, lisez ce bel article d'internet actu : soyons sérieux, jouons !

Professionnellement, ce qui nous fait avancer ce sont aussi nos rêves, nos histoires, nos jeux…

mercredi 28 octobre 2009

Vous avez dit Serious Games ?

28 10 2009

Suite au colloque sur la place de la recherche sur le secteur du Serious Games à Toulouse à l'Université Mirail de toulouse le vendredi 23 octobre dernier, je livre ici quelques réflexions à mon retour.

Dans une posture de formateur, les avantages d'un Serious Game pour l’apprenant sont :

  • l'immersion (c’est vivant)
  • l'identification (je suis mon propre héros)
  • l'attractivité (les TIC deviennent de plus en plus un réflexe)
  • la mobilité (je joue où je veux, où je peux...)
  • la rejouablilité (en solo, à l’abri du jugement)

Est-ce que le Serious Games est vraiment innovant ? Depuis 1950-60 les SG ont émergé dans les laboratoires de recherche. En 1972 PONG marque l’industrie du monde vidéo-ludique, donc ces jeunes cadres sont aujourd’hui en poste. Fin des années 90 on voit apparaitre les premières applications dédiées à la santé… De plus la culture vidéo-ludique se répand, l’âge d'entrée pour jouer à son premier jeu recule… L’ouverture de ces marchés et leur potentiel fait prendre conscience de l’enjeu actuel de ce type d’applications. Ce n’est donc pas une nouveauté technologique…

Ce qui est nouveau, c'est que le produit impose la transversalité des corps de métiers très différents : recherche, ingénierie de formation, gamedesign, créatifs... Je penses que le complexe franco-français est d'aborder la recherche en chambre, de manière monodisciplinaire, en négligeant les apports possibles des acteurs professionnels de terrain. La recherche universitaire néglige les créatifs, les ingénieurs de la formation négligent les "entertaineurs", ceux dont le métier est dédié à divertir les gens...etc...

Sur la route nous avons oublié les utilisateurs finaux : ceux qui ne suivront une formation professionnelle qu'à la condition qu'elle soit ludique, ceux qui veulent être reconnus pour leurs compétences à juste titre et dont la voix doit être valorisée et entendue. Il ne s'agit pas de dispenser un cours et des connaissances, mais d'enrichir les savoirs, animer des communautés, et valoriser les individus.

Enfin, quand je suis tombé sur cet article de Libé que je cite plus bas, je n'ai pu m'empêcher de penser aux répercussions psychologiques d'un jeu avec son versant positif que je prône souvent, et l'existence de son revers...

"Les drones de l’armée américaine qui font pleuvoir les missiles au Pakistan et en Afghanistan sont pilotés à 20 000 km de distance, depuis la base de Creech, dans l’Etat du Nevada. Le journaliste du site The Daily Beast raconte sa visite dans la playroom de la base, où une douzaine de «combattants virtuels», avachis sur leurs fauteuils, commandent ces machines à tuer à l’aide d’un joystick. «Je fais du mal aux gens», reconnaît d’un air penaud un guerrier vidéo."...

Voir aussi la vidéo dans l'article de Gizmodo intitulé Les nouveaux prédateurs se pilotent au joystick.

lundi 14 septembre 2009

Où il est question d'eLearning

14 09 2009

image par Ben+Sam

Concevoir des e-activités pour développer les capacités d’« apprendre à apprendre », papier écrit par Maria Chiara Pettenati et Maria Elisabetta Cigognini sur le site d'Elearningeuropa.info. Propose une base intéressante d'appui pour développer des "e-tivities" structurées. Les mots clés parlent d'eux même...

Create, organize, share...Connectedness, ability to balance formal and informal contexts, critical ability, creativity...

Innovation and Quality in e-Learning: a European Perspective, par Claudio Dondi (2009).

e-Learning, Lifelong Learning and Innovation in the working world, par Claudio Dondi.

Talent competences in the new eLearning generation, par Sylvia van de Bunt-Kokhuis et Mary Bolger.

Open Educational Practices and Resources - OLCOS Roadmap 2012.

Proceedings of the LOGOS Open Conference on New Technology Platforms for Learning – Revisited

D'autres ressources sur learnovation, ElearningPapers et des documents sur le slideshare d'ElearningPapers

jeudi 10 septembre 2009

Comment je me suis retrouvée à participer à un groupe de travail numérique européen

10 09 2009

Depuis un mois et dans le cadre de ma mission actuelle, j'ai été conviée à participer en qualité de "chargée de projets numériques" à un groupe de travail européen "Family-job, e-learning and the development of new skills : the main stakes of e-inclusion".

Cette après-midi nous avons présenté des travaux en matière d'usages des TIC au service de la formation professionnelle.

Parmis les intervenants il y avait :
DR. Claudio DONDI (Président EFQUEL) et quelques membres de la Commission européenne.

Premiers contacts, premiers échanges...

On sent les mutations sociales actuelles. La famille comme acteur majeur des solidarités...
En aparté, je me permets d'avoir une vision durable en terme de politique numérique européenne et je dirais même plus, au niveau des Etats : développer l'accès, c'est développer aussi du bien commun. L'enjeu du numérique c'est de réduire la fracture, mais pas en terme d'accès, ni de connaissances...c'est en terme culturel qu'il faut l'entendre....(cf. mon précédent billet). Regarder l'écriture d'une feuille de route sur une secteur qui emploi en ces temps de crise, voir une vision européenne se construire et y participer à son petit niveau, c'est aussi très excitant.

Deux autres sessions suivront...

vendredi 19 juin 2009

La Fracture Numérique en enseignement

19 06 2009
Présenté par M. Patrick Giroux, professeur, Université du Québec à Chicoutimi et M. David Martel
Apprentissage 2.0 - Colloque sur la formation hybride à l’Université de Moncton au Québec.
Présenté si limpidement, cela fait réfléchir...



d'autres vidéos ici

jeudi 30 octobre 2008

Un prof en position réflexive

30 10 2008

En dehors de personnalités reconnues sur le web comme Guitef,

Il existe de plus en plus de profs qui se mettent à réfléchir leur travail Un bon exemple ici de Gaël Plantin

Ses cartes heuristiques

lundi 27 octobre 2008

TICE 2008 : Conférence "Les TICE à l'heure du Web sémantique et social"

27 10 2008

Défis personnels, institutionnels et sociétaux, par Gilbert Paquette Quelques slides d'une belle présentation Québecoise !

Lire la suite …

samedi 25 octobre 2008

Pack Etudiant

25 10 2008

Comment allier vie professionnelle, vie de famille et vie d'étudiante...?
Essayez d'optimiser votre temps avec quelques gadgets numériques : en ce qui me concerne j'ai opté pour :

Dragon Naturally speaking + Dictaphone numérique Phillips 7655


Je vous conseille de bien vérifier la compatibilité du dictaphone avec le logiciel de reconnaissance vocale et d'opter pour Dragon comme logiciel, bien que je trouve cher, il permet réellement de gagner du temps grâce à la finesse de ses interprétations vocales.
Le site de Dragon
Ar regarder pour être bluffé : la vidéo de démonstration ici

vendredi 17 octobre 2008

Do you speak english ?

17 10 2008

Je suis actuelement une formation en anglais. C'est l'occasion de réaliser une petite présentation des apports des TIC en matière d'apprentissage des langues
Loin de se substituer aux cours en présentiel, ils agissent comme une ressource d'accélération d'intégration des apprentissages en offrant de multiples approches

Speak English
View SlideShare presentation or Upload your own. (tags: english apprendre)


Quelques liens de cours donnés par Thot ici

Communautés d'apprentissages
Babbel (fr) / Palabea (fr) / LinQr (fr) / Livemocha (fr) / Myngle (fr) / SharedTalk (us) / Kantalk (us) / Italki (fr) / Huitalk (us) / Friendsabroad (fr)

Apprentissages via support vidéo
Yabla (en)

Podcasts
AnglaisPod (fr)

Autres outils
Listen and Write / Lingro / Balingua / soZiety / Avatarlanguages (us) ....

vendredi 18 avril 2008

5 Eléments fondamentaux de l'apprentissage coopératif

18 04 2008

"Juste parce que vous mettez les élèves en groupes ne signifie pas qu'ils vont travailler comme une équipe."'

Interdépendance positive

L'interdépendance positive est bien structuré quand les membres du groupe estiment qu'ils sont liés les uns aux autres d'une manière que l'on ne peut réussir que si tout le monde réussit. Les groupes, les coachs et les tâches, par conséquent, doivent être conçues et communiquée aux étudiants de façon à leur faire croire qu'ils coulent ou nagent ensemble. Quand l'interdépendance positive est solidement structurée, elle souligne que tous les efforts des membres du groupe sont nécessaires et indispensables à la réussite du groupe et (b) chaque membre du groupe a une contribution unique à apporter à l'effort commun en raison de ses ressources et / ou Rôle et la tâche des responsabilités. Ceci crée un engagement à la réussite du groupe ainsi que personnelle, c'est cela qui est le coeur de l'apprentissage coopératif. S'il n'ya pas d'interdépendance positive, il n'ya pas de coopération.

Les neuf manières dont interdépendance positive peut être structurée comme suit:

1. Goal interdependence-le Groupe- disposent d'un objectif commun et chaque membre de l'équipe est nécessaire à leurs réalisations

2. Incentive interdependence- les Individus - sont récompensés, mais seulement si chaque membre de l'équipe réussit.

3. Resource interdependence—les Resources-, les informations et les matériels sont limités, afin que les étudiants soient obligés de travailler ensemble et de coopérer dans le partage des ressources disponibles.

4. Sequence interdependence—La séquence globale tâche est divisée en une série de tâches secondaires-. Les Individus, membres du groupe doivent s'acquitter de leurs tâches propres dans le cadre d'un ordre préétabli.

5. Role interdependencee—Chaque membre du groupe se voit attribuer un rôle aux responsabilités précises.- Chaque rôle contribue à la tâche globale et appuie sa réalisation.

6. Identity interdependence-Le groupe établit une identité mutuelle par le biais d'un nom, drapeau, logo, ou le symbole-.

7. Outside force interdependence—Le groupe, dans son ensemble, est en compétition contre d'autres groupes-.

8. Simulation interdependence—L'interdépendance des membres du groupe doivent s'imaginer qu'ils sont dans une situation ou un rôle où ils doivent collaborer pour réussir.

9. Environmental interdependence—Les membres du groupe travaillent ensemble dans un espace physique, comme une section de la salle de classe.

Actions

  • Mettre en place des tâches qui ne peuvent être menées à bien sans la participation de chaque membre de l'équipe
  • Réfléchir sur ces 9 interdépendances positives et comment elles peuvent être incorporées dans la leçon

Éviter de

  • Permettre à un étudiant d'être "porté" par les autres
  • Permettre à un étudiant de faire le travail pour le groupe
  • Inciter à la compétition

Promotion de l'interaction (de préférence en face-à-face)

Les élèves ont besoin de concrétiser dans le réel ce qui favorise la réussite de chacun en partageant des ressources communes et par l'entraide mutuelle. La dynamique des relations interpersonnelles qui s'y crée promeut l'apprentissage des uns et des autres. Les processus en place passent par des des résolutions de problèmes en collaboration, via l'enseignement donné, les connaissances des uns et des autres, l'auto-correction en groupe, des discussions spontannées.... Chacune de ces activités peuvent être structurées en groupe de travail des directions et des procédures. Celà contribue à garantir que les groupes d'apprentissage coopératif sont à la fois un système de soutien scolaire (chaque élève a un voire des tuteurs par ses pairs et par l'enseignant (l'enseignement)) et un système de soutien personnel (tous s'inscrivent dans un processus de bienveillance et d'épanouissement) . C'est à travers la promotion de l'apprentissage des uns et des autres fen présentiel (c'est à dire dans la relation) que les membres se sont engagés personnellement à "l'autre" ainsi qu'à leurs objectifs mutuels.

Actions enseignantes

  • Présentations visuelles et orales
  • Vérification de la bonne compréhension (ce que moi j'appelle la reformulation)
  • Discuter les notions apprises
  • Lier l'apprentissage quotidien à celui du passé

Responsabilisation individuelle et de groupe

Deux niveaux de responsabilité doit être structuré en apprentissage coopératif. Le groupe doit être responsable de la réalisation de ses objectifs ainsi que chaque membre doit être responsable dans sa partie. La responsabilité individuelle existe lorsque la performance de chaque individu est évalué et les résultats donnés au groupe et à l'individu afin de déterminer qui a besoin de plus d'aide, de soutien et d'encouragement à l'apprentissage. Le but de l'apprentissage coopératif en groupes est que chacun soit dans le renforcement de son droit. Les élèves apprennent ensemble pour de meilleurs compétences individuelles.

Actions enseignantes

  • Fonctionner en petits modules de 3-5 personnes : plus petite est la taille du groupe, plus grande est la responsabilité individuelle
  • Tester individuellement chaque élève.
  • Demander régulièrement un rapport oral de l'activité de chaque 'module' ou 'groupe' de travail
  • Observez chaque groupe et d'enregistrer la fréquence avec laquelle chaque membre contribue aux travaux du groupe
  • Etablir des processus de contributions individuelles (attributions de rôles, taux et fréquences d'interventions, initiatives, désigner un rapporteur...)
  • Demander aux élèves d'enseigner ce qu'ils ont appris à quelqu'un d'autre
  • Lier les évaluations de groupes aux individuelles

Éviter

  • Permettre de produire, tester, discuter et faire des choix sans prendre en compte toutes les interventions individuelles

Apprendre aux étudiants les enjeux des relations interpersonnelles

L'apprentissage coopératif est intrinsèquement plus complexe que la compétition ou l'apprentissage individuel parce que les étudiants doivent s'engager simultanément dans la tâche de travail (apprentissage académique ) et le travail d'équipe (fonctionnement efficace en tant que groupe). Les compétences sociales existent pour améliorer la collaboration, mais elles ne sont pas toujours spontannées. Il faut enseigner ces compétences aux élèves aussi précisément que les connaissances théoriques. L'attitude "moteur", la prise de décision, la mise en confiance, la communication et la gestion des conflits sont des compétences qui responsabilisent les étudiants en leur permettant de gérer à la fois le travail d'équipe leurs tâches avec succès. La coopération et les conflits sont intrinsèquement liés, les procédures et les compétences de gestion des conflits sont particulièrement importantes pour le succès à long terme des groupes d'apprentissage.

Focus

Aider les étudiants à développer des aptitudes sociales naturellement ou par un enseignement spécifique des compétences requises dans les domaines suivants:

  • Le leadership, la prise de décision, la mise en confiance, la communication, les compétences en gestion des conflits
  • Fournir des occasions pour que les étudiants s'y investissent naturellement : utiliser ces compétences sociales dans le plaisir ou là travers des sujets d'intérêt élevés
  • Enseigner les processus des enjeux sociaux, le jeu de rôle, et renforcer les compétences sociales

Éviter

  • Placer les élèves dans des situations inappropriées par rapport à leurs champ de compétences.

Cet article est une traduction du papier de Norm Green sur learnhub

lundi 5 novembre 2007

La Chine, ce continent à conquérir...

05 11 2007

Un nouveau portail informatif vient d'ouvrir : Chine-informations

Trés bien construit, trés Web 2 :

Trés bien construit, trés pédagogique. Pour les cours de chinois (calligraphie) je donne 20/20 !

mercredi 29 août 2007

Des fondamentaux des apprentissages I

29 08 2007

En regardant mon fils apprendre son vocabulaire par un jeu d’essais erreurs autour des mots, je constate plusieurs choses : - un enfant appréhende le monde dans sa globalité puis affine sa perception de celui-ci par des ajustements permanents grâce à un phénomène simple mais très efficace : la répétition. - Les phénomènes d’apprentissages s’interpénètre et s’enrichissent (apprendre à lire à un enfant c’est plus que du vocabulaire…)

Ces fonctions essentielles dans les méthodologies des apprentissages sont confirmées dans mes lectures actuelles :

Sur la répétition :« Aujourd’hui, la rééducation constitue une part importante du traitement des accidents vasculaires cérébraux. L’hypothèse est simple : le réapprentissage d’une fonction par la répétition régulière de tâches et l’utilisation de différentes stimulations conduit à une meilleure récupération. ». Mensuel « La recherche » spécial cerveau (juillet-août 2007)

John Maeda explique aussi dans son livre « De la simplicité », l’importance de la répétition qui crée en nous des réflexes. Ces derniers nous permettent de surpasser notre système cognitif : la connaissance simplifie tout.

De plus la recherche actuelle démontre de manière de plus en plus fine que la plasticité du cerveau se maintient tout au long de la vie : ce sont les apprentissages permanents

« Dans le cas d’une séquelle linguistique, Anne Léger à Toulouse a montré de la même façon que, même deux ans après l’AVC, un protocole de réapprentissage du langage pouvait améliorer la performance et que cela se traduit par une réactivation de certains groupes neuronaux spécifiques ». Mensuel « La recherche » spécial cerveau (juillet-août 2007)

Sur l’auto-enrichissement des apprentissages : « La magie de la lecture surgit, comme un génie, des premières pages d'un livre pour enfants qu’on caresse. La tendre présence d'un père ou d'une mère, les inflexions touchantes de la voix, l'intimité, le baiser rassurant, l'imaginaire, tout conspire à obnubiler le présent, le temps d'un voyage en tapis volant. » Guitef. Dans son article est joint un excellent graphique valant toute explication.