mercredi 23 juillet 2008

L'accompagnement en milieu professionnel : le ePortfolio comme outil de développement professionnel continu des personnes

23 07 2008

Mes réflexions et mon travail actuel est centré autour de l'accompagnement en milieu professionnel. Parmis les outils TIC que j'utilise depuis 2002, j'ai abordé de manière empirique le concept du ePortfolio (sous la forme de blogs ou wikis sémantiques) dans l'accompagnement du développement personnel et professionnel des personnes. Le temps étant venu pour moi de faire un point sur les intérêts que présente ce concept (car aujourd'hui, je considère que les formats ne permettent pas d'évoquer un outil spécifique à ce concept. Cela reste à venir...). En effet, l'usage de ce concept est selon moi, plus important que le reste.

Définitions

Portfolio : collection d’informations personnelles qui décrivent, documentent, illustrent les résultats obtenus par une personne au cours de son apprentissage, de sa carrière ou de sa vie sociale.

ePortfolio: version du portfolio enrichie de médias (hypertexte, vidéo, images…) présentant les savoirs (savoir-faire, savoir-être, savoir-devenir…) formels et informels d’une personne. Il comprend un CV étendu et constitue un dossier de preuves (VAE…).

Buts

Réfléchir pour agir sur soi, son apprentissage, sa carrière professionnelle
Gérer son développement personnel et professionnel
Valider ses acquis, certifier ses compétences
Valoriser ses connaissances
Chercher un emploi

Contexte actuel

La France est en retard sur l'utilisation de cet outil numérique. Comme souvent en matière multimédia, c'est au Québec et en Europe que se font les pratiques avant-gardistes...

Utilisations

ePortfolio d’apprentissage : réflexion et structuration de la pensée, connaissance et réalisation de soi, prise en charge de son propre cheminement, développement de sa créativité.
Ici un travail sur les processus permet une évaluation plus adaptée aux réalités d’aujourd’hui, en plus de permettre une interaction soutenue avec les pairs et de développer les compétences de l’apprenant.

ePortfolio de carrière
Ici un travail sur les productions et la présentation permet une réflexion sur les choix de carrière, c'est-à-dire ses forces, ses défis et ses potentialités. De plus il place aussi la personne dans son devenir : donnant à montrer sur ses savoirs sur le plan professionnel et vocationnel. Partant de cette posture, il devient plus simple de planifier son projet professionnel selon le bilan de ses acquis et de ses ambitions à court, moyen et long terme.

ePortfolio de validation : orientation (VAE), insertion professionnelle (dossier de preuves)
Le ePortfolio est aussi un dossier de preuves, donc un outil faisant valoir les acquis…

Un ePortfolio c’est tout cela à la fois : à l’image de l’homme, il décrit une évolution permanente dans une continuité, c'est-à-dire une histoire avec des racines et un à venir…

Prochaine conférence sur le sujet à Maastricht "ePortfolio & Digital Identity 2008"

mardi 8 juillet 2008

Des accidents se produisent, parfois, l'innovation aussi….

08 07 2008

En fait, bien que souvent nous n'aimons pas l'admettre, quelques-unes des innovations les plus importantes ont eu lieu par hasard. Pourtant, les accidents, lorsqu’ils se produisent sont souvent perçus comme des «échecs» qui bloque le processus de la recherche.

L’innatendu : Les accidents sont indispensables à l'innovation. Au fil des siècles, les innovateurs ont fait d'innombrables découvertes tout en cherchant autre chose ou simplement par pur hasard.

Emergence : Il faut savoir accueillir ces « accidents » comme une percée vers l’innovation.. Pour favoriser la sérendipité, il faut aussi savoir embaucher des personnes créatives, quel que soit leur origine, leur donner des tâches décalées de tout contexte et savoir être à l’écoute de ce qu’ils sont capable de faire émerger.

Mais comment peut-on laisser des accidents se produire, ou même les créer à dessein ? Certains innovateurs font un axe de recherche l’incorporation de ces «accidents» dans leurs travaux. Il existe des stratégies pratiques qui peuvent aider les responsables à créer un contexte favorable à la l’apparition de ces accidents comme leviers d’innovation. Parmi elles : réduire le coût de l'essai de nouvelles inventions et attaquer les problèmes sous autant d'angles différents que vous le pouvez, regarder les éventuels accidents autrement que des échecs…

Ces accidents se produisent généralement à trois niveaux.

Premièrement, le hasard est souvent le fruit d’associations d’idées surprenantes (sérendipité), Comme la célèbre histoire de comment Edward Jenner découvre le vaccin contre la variole. Il remarqua que les femmes qui trayaient les vaches contractaient souvent le « cow pox », la variole des vaches (une maladie proche de la variole mais bénigne: fièvre pendant quelques jours, pus sur le pis des vaches...et sur les mains des vachers) mais souffraient rarement de la variole. C’est en raison d’associations d’idées qu’il réalisa qu'il pouvait utiliser le « cow pox » comme virus à inoculer contre la variole.

Le niveau suivant se produit lorsque les chercheurs atteignent leur objectif par des moyens détournés . En 1991, par exemple, des scientifiques ont essayé de créer un médicament qui bloque toute la production de l’enzyme du cholestérol. Dans un de leurs essais, leur résultat ne l'a pas bloqué , mais a fini par réduire le cholestérol de manière différente.

Le dernier type d'accident se produit lorsque les chercheurs trébuchent sur quelque chose de précieux alors que leur recherche se focalisait sur autre chose. Lorsque le Viagra était à l'essai en matière de recherche médicale sur le cœur, les scientifiques remarqué un effet secondaire intéressant…

Mélanger les choses

Des choses intéressantes se produisent lorsque les gens, les idées, les méthodes et les produits de différents domaines se croisent. C’est pourquoi autour d’une recherché, les profils doivent être mixtes. Une fois ensemble, le mieux est de les exposer à des activités qui semblent périphériques, même aléatoire. L’organisation doit accueillir les accidents de manière favorable, laissant les acteurs à regarder au-delà de leurs propres limites et à penser autrement. Une manière d’entretenir ces capacités et de proposer aux acteurs de se rendre à des conférences en dehors de leur champ de compétences et de se mêler avec des experts dans d’autres domaines et d’approcher des nouvelles idées. Enfin l’organisation doit savoir être à l’écoute des visionnaires, même s’ils ont des idées folles…Une façon d’y parvenir est de cultiver les personnalités.

Explorer beaucoup d’approches

Pour arriver à des résultats inattendus, les innovateurs doivent être pousser dans le territoire où ils seraient sujets à un accident. Un exécutif aérospatiale, par exemple, a noté que son équipe de recherche a insisté pour avoir au moins sept différentes façons de résoudre un problème particulier. "Nous constatons souvent que l'ensemble crée un autre ensemble d'options." . En d'autres termes : chercher de nouvelles solutions dans le monde qui vous entoure.

Faire que les accidents coûtent moins cher

Les gens peuvent être réticents à essayer des idées qui pourraient mener nulle part si le coût des essais était trop élevé.

N’appeler pas les accidents des "échecs"

L'idée classique de l'échec n'est pas utile pour les innovateurs, c'est destructeur. C’est pourquoi il faut trouver des moyens pour positionner l'échec comme une nécessaire et précieuse partie du processus d'innovation. Pour les chercheurs, les expériences sans succès ont été un moyen d'affiner et de tester des idées sur des concepts qui s’avèrent être utile plus tard, même pour un projet différent.

Laisser les innovateurs recueillir des idées

Les innovateurs de tous bords conservent et collectent. Comme ce concepteur, feuilletant un bloc-notes qui s’écrie « Aha! », ils s’offrent un moment de trouvaille. L’organisation doit appuyer ces tendances, tant en fournissant un espace , un lieu où les acteurs peuvent partager leurs inspirations.

Penser grand et petit

Quand il s'agit de remarquer les accidents susceptibles de se révéler utiles, certaines personnes sont plus aptes à repérer les forêts tandis que d’autres plus aptes à repérer les arbres. Combiner les talents permet l’émergence de l’innovation.

Inspiration Revue MITSloan

Voir aussi : la dynamique de l'erreur pour recouper cette idée avec les apprentissages....