La Nouvelle Vague - St Malo
Accueil
 News
 Reportages
 Festivals
 Interviews
 Chroniques CD
    France
    Autoprod'
    Etranger
    Compils
    Oldies
 Agenda Concerts
 DicoNomy
 Ciné/DVD
 Lectures
 MP3/REAL/CLIP

rubrique photos

Nos Partenaires
Salle de Concert :
LA NOUVELLE VAGUE
La Nouvelle Vague - Saint Malo
Librairies :
BOOK IN EAST
Librairie Book in East - expédition gratuite dans le monde entier
DAVID LONG 68
Librairie David Long 68 - expédition gratuite dans le monde entier
Evénementiel :
ARTLIGHTS
Artlights : Sonorisation eclairage Lasershow, ...
Les Radios :
CANAL B 94.0
Radio Canal B
IDFM 98.0
Radio IDFM
RADIO RCF ALPHA
Radio RCF
Référencement :
REF. GOOGLE
 
Chroniques CD Etranger



Marilyn Manson - The Golden Age of Grotesque
2003 - 15 titres + 2 - 61'30

Genre :Metal Gothique
Label : Nothing/Interscope
A SE PROCURER ABSOLUMENT !!!
Marilyn Manson EST sa propre œuvre d’art: un travail jamais achevé, toujours en mouvement, en constante réinvention… Ces derniers temps, il est apparu partout, même dans les médias «sérieux» qui depuis toujours l’avaient réduit à un clown trop vulgaire pour ados paumés. Depuis, il a démontré qu’il n’était pas le monstre que beaucoup croyaient. Exposition de ses aquarelles dans une galerie de New York, intervention admirable de bon sens dans le «Bowling for Columbine» de Michael Moore. Qu’on le veuille ou non, Brian Warner est devenu un personnage important de notre époque, un témoin cynique et ش combien lucide de notre société. Le sombre et visionnaire «HolyWood» (2000) n’avait pas rencontré le succès commercial des précédents albums, une partie de son public métal ne saisissant pas la démarche du groupe. Le compagnon des débuts Twiggy Ramirez a tiré sa révérence, laissant la place à Tim Skold (du légendaire KMFDM). «Thaeter» ouvre le bal du cabaret infernal à la Ministry. Tout de suite, Manson nous prévient dans «This is the New shit»:Tout a déjà été dit/il ne reste plus rien et de dénoncer les clichés qui souvent lui ont été associés et sont depuis devenus des slogans manufacturés.
Aliénation, cirque médiatique, haine des religion, dénonciation de l’hypocrisie ambiante sont toujours les thèmes de prédilection et Manson s’en donne à cœur joie en jeux de mots et charades. «Mobscene» et le superbement baptisé «Doll-dagga buzz-buzz ziggety-zag» sont probablement destinés à devenir des hymnes de ralliement comme «Beautiful People» en son temps. Du pur Manson bien solide, et toujours autant enthousiasmant. Tour à tour indu, punk rock, métal, glam, MM reprend tout ce qu’il fait de mieux et le recycle, avec cette fois un enthousiame, une énergie décoiffants et un sens de la dérision évidente. Il ne veut plus faire peur, il veut se (et nous) faire plaisir tout en restant le chantre du bizarre et le pourfendeur des bonnes mœurs. Il nous donne envie de tout balancer par dessus bord et de le suivre dans son théâtre improbable. L’ultra-violent «The Bright young things») contraste avec douceur sombre de «ª». Le cynisme du terrible «Para-Noir» gratte la surface et on est soulagé de voir que la moitié noire de Manson est toujours là, dans toutes ses contradictions. Avec son Cabaret Grotesque, son vaudeville hardcore, Manson met le doigt sur une évidence: notre société elle-même est un grand cirque grotesque et nous en sommes les pantins décérébrés. Au lieu de se lamenter, on peut bien s’en amuser un peu, non?
Fabienne T.
Retour


 
 Playlists
    CANAL B
    RCF ALPHA
    NEXT
 Archives
 Les Photos
 Liens
 Recherche
 



Suivez nous :

Facebook LaMagicBox Twitter Lamagicbox