La Nouvelle Vague - St Malo
Accueil
 News
 Reportages
 Festivals
 Interviews
 Chroniques CD
    France
    Autoprod'
    Etranger
    Compils
    Oldies
 Agenda Concerts
 DicoNomy
 Ciné/DVD
 Lectures
 MP3/REAL/CLIP

rubrique photos

Nos Partenaires
Salle de Concert :
LA NOUVELLE VAGUE
La Nouvelle Vague - Saint Malo
Librairies :
BOOK IN EAST
Librairie Book in East - expédition gratuite dans le monde entier
DAVID LONG 68
Librairie David Long 68 - expédition gratuite dans le monde entier
Evénementiel :
ARTLIGHTS
Artlights : Sonorisation eclairage Lasershow, ...
Les Radios :
CANAL B 94.0
Radio Canal B
IDFM 98.0
Radio IDFM
RADIO RCF ALPHA
Radio RCF
Référencement :
REF. GOOGLE
 
Chroniques CD Etranger



Calm street - third wave
2002 – 14 titres – 70'07
Genre :Electro pop / DowntempoLabel : Mole/ UCMG / Naïve
Tiens, Calm Street nous vient de Suisse : après le Vienna sound, le Zurich sound ? Cela reste à voir...On pourrait reprocher à ce duo, déjà repéré notamment sur des compilations, de ne pas avoir suffisamment confiance dans le pouvoir évocateur de sa musique. Calmstreet en rajoute parfois trop : le violon était-il vraiment utile pour coming homequi tombe ainsi dans le pompier. Ou sinon on piétine ici des chemins déjà beaucoup fréquentés ( third wave très proche d' Everything but the girl). Et que dire de ce my name, qui veut retrouver la chaleur de la soul et qui n'évoque que Whitney Houston (sic). Calmstreet a sans doute peur de paraitre trop glacial (Suisse oblige) mais là, c'est eux qui deviennent carrément frileux. A vouloir être trop artificellement commercial, Calmstreet risque de gacher son talent. Car il ne faudrait pas trop trop vite entérrer les deux helvêtes sur ce médiocre début d'album, car celui-ci est long et puis l'excellent Diamonds en ouverture nous a donné envie d'être patient. Avec l'arrivée du foen au début de forget your thoughs (morceau 6), s'annonce un autre Calm Street. Et là, le duo se met à enchainer des instrumentaux inspirés, de longues ballades atmosphériques, sans doute des bandes originales idéales pour admirer la beauté des montagnes suisses. Avec en guise, de refuges chaleureux, l'emploi sensible d'un rhodes, d'un wurlitzer ou de petites percussions. Qu'un grand cinéaste comme David Lynch ou Atom Egoyan jette une oreille sur Hommage à Wand (pas si éloigné de T21 période "plays the picture") ou sur and diven et on retrouvera le duo solliciter par toute la profession. Au passage, Calm street sème aussi trois autres chansons : un tube electro pop (finally), un full of joy délicat et enfin, One of these days la meilleure vision d'une ballade pop au saveur latine depuis Esthero et Zuco 103. On a bien fait de rester jusqu'à la fin.
Denis Z.
Retour


 
 Playlists
    CANAL B
    RCF ALPHA
    NEXT
 Archives
 Les Photos
 Liens
 Recherche
 



Suivez nous :

Facebook LaMagicBox Twitter Lamagicbox