La Nouvelle Vague - St Malo
Accueil
 News
 Reportages
 Festivals
 Interviews
 Chroniques CD
    France
    Autoprod'
    Etranger
    Compils
    Oldies
 Agenda Concerts
 DicoNomy
 Ciné/DVD
 Lectures
 MP3/REAL/CLIP

rubrique photos

Nos Partenaires
Salle de Concert :
LA NOUVELLE VAGUE
La Nouvelle Vague - Saint Malo
Librairies :
BOOK IN EAST
Librairie Book in East - expédition gratuite dans le monde entier
DAVID LONG 68
Librairie David Long 68 - expédition gratuite dans le monde entier
Evénementiel :
ARTLIGHTS
Artlights : Sonorisation eclairage Lasershow, ...
Les Radios :
CANAL B 94.0
Radio Canal B
IDFM 98.0
Radio IDFM
RADIO RCF ALPHA
Radio RCF
Référencement :
REF. GOOGLE
 
Chroniques CD Etranger



Golden Kanine – Scissors and Happiness
2009-2011 – 12 titres – 38’30

Style : Folk pop rustique
Label : Glitterhouse record / Differ-ant

Note : 8,5/10

Avec Golden Kanine, l’union fait la force : 8 Suédois chacun jouant d’une batterie d’instruments. Deuxième album cette année d’une pop folk rustique et touchante. En avril, il y avait eu oh Woe un album qui ne pouvait que charmer celui qui l’avait écouté. Aujourd’hui, Glitterhouse records a la bonne idée de sortir le premier album (datant de 2009) de ce qu’il faut bien appeler une fanfare. Les Golden Kanine sont nombreux et leur musique laisse une grande place aux cuivres et aux percussions (pas moins de 5 membres y jouent de la batterie). Pourtant, là on pourrait craindre un bordel sans nom (pensez aux pénibles fanfares alternatives françaises), on ne trouve qu’une vitalité débordante et un supplément de chaleur.Il faut dire que les morceaux respirent, les Suédois ne lâchent pas à tout va leurs cuivres mais seulement pour redonner de la vigueur aux morceaux. Hormis quelques claviers qui jouent les liants ou font des loopings sur A Call to arms et une guitare électrique qui pimente ça et là (le tubesque Scissors),
les onze titres qui composent Scissors and Happiness sont largement acoustiques et brillent par la beauté de leurs mélodies. De manière étonnante, derrière la chaleur et l’entrain général, la mélancolie n’est jamais absente à travers tous les strates qui façonnent la musique ; ce qui rend cet album particulièrement touchant (Came down, God Almighty, Happiness). Et puis, il y a les deux chanteurs (Linus Lindvall et Andreas Olrog), chacun dans un registre différent, un plus pur à la Jeff Buckley, l’autre plus écorché à la Tom Barman, tous les deux étant des véhicules idéals pour atteindre des sommets d’émotion. Sur Cut, c’est même un troisième larron qui vient mettre un peu de rocaille dans une sérénade à la Calexico.A l’époque de Oh Woe, j’avais évoqué Arcade Fire, mais en écoutant ce deuxième disque, c’est bel et bien dEUS qui devient la meilleure des références pour décrire Golden Kanine. Un groupe énergique, porteur de sentiments contrastés et de saveurs hétéroclites. Un groupe profondément humain. Sont VRAIMENT forts ces Suédois.
site
Denis Z.
Retour


 
 Playlists
    CANAL B
    RCF ALPHA
    NEXT
 Archives
 Les Photos
 Liens
 Recherche
 



Suivez nous :

Facebook LaMagicBox Twitter Lamagicbox