La Nouvelle Vague - St Malo
Accueil
 News
 Reportages
 Festivals
 Interviews
 Chroniques CD
    France
    Autoprod'
    Etranger
    Compils
    Oldies
 Agenda Concerts
 DicoNomy
 Ciné/DVD
 Lectures
 MP3/REAL/CLIP

rubrique photos

Nos Partenaires
Salle de Concert :
LA NOUVELLE VAGUE
La Nouvelle Vague - Saint Malo
Librairies :
BOOK IN EAST
Librairie Book in East - expédition gratuite dans le monde entier
DAVID LONG 68
Librairie David Long 68 - expédition gratuite dans le monde entier
Evénementiel :
ARTLIGHTS
Artlights : Sonorisation eclairage Lasershow, ...
Les Radios :
CANAL B 94.0
Radio Canal B
IDFM 98.0
Radio IDFM
RADIO RCF ALPHA
Radio RCF
Référencement :
REF. GOOGLE
 
Chroniques CD Etranger



City Center - Redeermer
2011 – 11 titres – 41’

Style : Lofi
Label : K record / Differ-ant

Note : 8,5/10

Encore une victoire pour l’inventif label K Record avec ce deuxième album des deux doux dingues de City Center. Redeermer ou l’ indie rock avec un grand K. Soyons juste City Center a déjà sorti un premier album en 2009 (sur le label Hype records) et Fred Thomas, un des deux membres de ce duo (avec Ryan Howard) a déjà joué dans une pléthore de groupe (dont His name is Alive), mais les deux Chicagoans ont trouvé en K records la maison de disque idéale pour faire naître et diffuser leur musique éprise de liberté. Du label d’Olympia, citons Mirah, The Blow, Tender Trap ou Lake et rappelons que Kurt Cobain Himself avait un K tatoué sur le bras. Mais c’est une autre histoire…En bon groupe lofi, City Center respecte l’adage « qu’importe l’instrument, pourvu qu’on ait l’ivresse » et dans ce Redeemer, il y aura donc des guitares cristallines et saturées, des laptops, des bandes mises en boucle, en avant ou en arrière créant un tapis flottant à la My Bloody Valentine sur les lignes vocales de nos deux lascars.
On sent chez eux une écoute certaine de ce qui a fait le rock US indé à guitares de ces 30 dernières années: il y a du REM dans les mélodies fondamentales, il y a du Sonic Youth dans quelques dérapages soniques (Thaw), du Pixies ou du Weezer dans quelques gimmicks envoyés avec candeur (Modern Love), du Smashing Pumplins dans quelques mélodies bizarrement taillées (Cookies). City Center a cette même faculté de sortir des clous et de ne pas respecter les balisages trop stricts. Mais le duo redistribue les cartes et fait tout un peu à sa sauce avec impertinence et gaieté. Du point de vue de la liberté de ton, le duo est à ranger aux côtés d’Animal Collective. Mais toujours avec cet air de ne pas y toucher, cette manière de chanter candidement, ces accents flower power (rien qu’à voir la pochette, on a tout compris) qui fait les artistes rêveurs et doux-dingues (After hours, Soft Marauder et ses rythmiques afro à la guitare). Bienvenue dans la bulle City Center.
site
Denis Z.
Retour


 
 Playlists
    CANAL B
    RCF ALPHA
    NEXT
 Archives
 Les Photos
 Liens
 Recherche
 



Suivez nous :

Facebook LaMagicBox Twitter Lamagicbox