La Nouvelle Vague - St Malo
Accueil
 News
 Reportages
 Festivals
 Interviews
 Chroniques CD
    France
    Autoprod'
    Etranger
    Compils
    Oldies
 Agenda Concerts
 DicoNomy
 Ciné/DVD
 Lectures
 MP3/REAL/CLIP

rubrique photos

Nos Partenaires
Salle de Concert :
LA NOUVELLE VAGUE
La Nouvelle Vague - Saint Malo
Librairies :
BOOK IN EAST
Librairie Book in East - expédition gratuite dans le monde entier
DAVID LONG 68
Librairie David Long 68 - expédition gratuite dans le monde entier
Evénementiel :
ARTLIGHTS
Artlights : Sonorisation eclairage Lasershow, ...
Les Radios :
CANAL B 94.0
Radio Canal B
IDFM 98.0
Radio IDFM
RADIO RCF ALPHA
Radio RCF
Référencement :
REF. GOOGLE
 
Chroniques CD Etranger



The Donkeys - Born with Stripes
2011 – 12 titres – 45'22

Style : Folk-rock
Label : Dead Oceans/ Differ-ant


Note : 7,5/10

Rien de nouveau sous le soleil de Californie certes, mais élevés au bon air du Pacifique, les groupes continuent souvent de faire de la bonne musique. C'était le cas avec The Byrds, Grateful Dead et The Doors, ça l'est aujourd'hui avec The Donkeys, un groupe à la force tranquille mais qui ne manque pas de talent.Born with Stripes est le troisième album des Californiens et comme les précédents, il est ancré dans cette filiation typiquement américaine de folk-rock mitonnée avec un soupçon de country. The Donkeys décide de titiller le blues sur Bloodhood ou d'affleurer les rives psychédéliques de l'acid folk lors d'un West Coast Raga ornementé de sitar ou d'un vaporeux Kaleidoscope dont les motifs répétés créent une ambiance gentiment hypnotique. Sur 1'30, New Blue Stocking recrée le vertige provoqué par The Doors, emmenant un rock classique dans la spirale d'un orgue Hammond. Pourtant, The Donkeys ne fait pas dans le copier-coller exact de ses influences majeures (Les Byrds et Grateful Dead en tête) et mis à part Born with Stripes, morceau clin d'oeil aux sixties, le groupe ne bloque pas son curseur entre 1965 et 1970.
Les nappes de claviers qui sous-tendent les guitares évoquent plus la new wave britannique que n'importe quelle musique américaine (Don't know who we are où le fantome de Joy Division vient leur rendre visite). Le groupe est particulièrement à l'aise dans le tissage de gimmick de guitares qui s'entremèlent. Cela donne des titres au charme évident qui sans grand effet et sans énergie outrancière, marque les esprits. I like the way you walk est un bon exemple de ce joli assemblage de Rickenbaker avec des choeurs pop et des saccades rythmiques que n'auraient pas renié Mark Kozelek (Red House Painters ou Sun Kil Moon). Avec son petit riff séducteur et sa mélodie pop, Oxblood a le charme ensoleillé des chansonnettes jouées sur la plage. Morceau de bravoure, Valerie transporte avec lui un psychédélisme tranquille pour une montée finale tout en intensité. En fin de disque, ces Américains de la Côte Ouest propose un titre malicieusement appelé East Coast Raga, réponse plus dansante à West Coast Raga, avec la volonté de paraître plus hype et plus tourné vers la musique d'aujourd'hui. Et dans cet exercice là, The Donkeys est une nouvelle fois crédible. Un bon groupe, je vous dis !
site
Denis Z.
Retour


 
 Playlists
    CANAL B
    RCF ALPHA
    NEXT
 Archives
 Les Photos
 Liens
 Recherche
 



Suivez nous :

Facebook LaMagicBox Twitter Lamagicbox