La Nouvelle Vague - St Malo
Accueil
 News
 Reportages
 Festivals
 Interviews
 Chroniques CD
    France
    Autoprod'
    Etranger
    Compils
    Oldies
 Agenda Concerts
 DicoNomy
 Ciné/DVD
 Lectures
 MP3/REAL/CLIP

rubrique photos

Nos Partenaires
Salle de Concert :
LA NOUVELLE VAGUE
La Nouvelle Vague - Saint Malo
Librairies :
BOOK IN EAST
Librairie Book in East - expédition gratuite dans le monde entier
DAVID LONG 68
Librairie David Long 68 - expédition gratuite dans le monde entier
Evénementiel :
ARTLIGHTS
Artlights : Sonorisation eclairage Lasershow, ...
Les Radios :
CANAL B 94.0
Radio Canal B
IDFM 98.0
Radio IDFM
RADIO RCF ALPHA
Radio RCF
Référencement :
REF. GOOGLE
 
Chroniques CD Etranger



Orka – Oro
2011 - 10 titres – 37’38
Sortie : 11 avril 2011
Style : Ambiant Electro Indus Rock
Label : Tult/Ici d’ailleurs/Differ-Ant


Note : 9/10

Avant même de parler de sa musique, Orka a de quoi surprendre, et avant tout, parce qu’il est un des très rare représentant culturel d’un coin du monde principalement connu pour son équipe de foot, capable d’améliorer le goal-average de toutes les autres nations participant à un tournoi commun… Je veux parler des Iles Féroé. Ensuite, parce qu’il utilise le feringien – langue locale des iles donc - pour écrire ses chansons et enfin parce qu’à la manière des Neubauten, dont il semble être assez influencé, il fabrique ses propres instruments de musique pour créer un son personnel et totalement original.
Pour en savoir plus sur ce groupe, il faut aussi parler un peu le féringien et découvrir que le terme même Orka, dont l’épaulard a tiré son second patronyme, signifie tout simplement « énergie ». Pour ceux qui ont déjà eu la chance de voir le groupe se produire sur scène, ils savent déjà pourquoi le groupe a choisi son nom… Pour les autres, il faudra aller le voir lors de son prochain passage en France (vu en compagnie de Yann Tiersen sur une même scène aux Trans' par exemple).
En attendant, voici donc, le second album de ce groupe, qui, dit on, n’en est pas vraiment, plus un projet solo de Jens Thomsen qui invite ses amis à jouer sur les instruments qu’il a conçus et sur les compositions qu’il a écrites…
Qu’importe la formation, pourvu qu’on ait l’ivresse… Et c’est précisément ce à quoi nous invite Orka, à travers ses compositions complexes et envoutantes. Certains d’entre vous connaissent peut-etre sans le savoir Jens Thomsen, puisqu’il a été l’ingé son de l’album de Travis, The Boys with No Name. Ceci pour vous faire comprendre qu’en plus, il coordonne lui-même la production ce nouvel album de A à Z.

Je me rends bien compte qu’à cet instant, je vous ai à peine parlé du sujet principal de cet chronique, à savoir Oro, le nouvel album de Orka… C’est peut-être parce que c’est la partie la plus difficile à expliquer, tant celle-ci est terriblement singulière, totalement hypnotique, impressionniste, et donc carrément indéfinissable.
D’où cette tentative d’esquive de ma part, même si je pourrais dire que certains la comparent à celle de Sigur Ros pour sa profondeur et sa noirceur, ou encore des allemands de Neubauten, pour son coté industriel. Mais ce qui marque le plus dans la musique de Orka, sur ce nouvel album, c’est son coté relativement abordable, et c’est peut-être là le principale talent de Jens. Radiohead serait bien inspiré à virer Nigel Godrich pour sa prochaine séance studio et le remplacer illico presto par ce nouveau génie du son…
A ce talent de composition et de mise en son, il faut y ajouter cet accent particulier, cette voix, ce sens de la mélodie, qui place Orka à part et pour longtemps dans l’univers musical international.
Un univers mystique, sombre et envoutant, à la fois frissonnant et entêtant. Une belle surprise, comme on en avait pas connu depuis Gus Gus, Sigur Ros ou Mugison, voisins de palier islandais ou encore Dead Can Dance. A bon entendeur !

Site/Label

Mike S.
Retour


 
 Playlists
    CANAL B
    RCF ALPHA
    NEXT
 Archives
 Les Photos
 Liens
 Recherche
 



Suivez nous :

Facebook LaMagicBox Twitter Lamagicbox