La Nouvelle Vague - St Malo
Accueil
 News
 Reportages
 Festivals
 Interviews
 Chroniques CD
    France
    Autoprod'
    Etranger
    Compils
    Oldies
 Agenda Concerts
 DicoNomy
 Ciné/DVD
 Lectures
 MP3/REAL/CLIP

rubrique photos

Nos Partenaires
Salle de Concert :
LA NOUVELLE VAGUE
La Nouvelle Vague - Saint Malo
Librairies :
BOOK IN EAST
Librairie Book in East - expédition gratuite dans le monde entier
DAVID LONG 68
Librairie David Long 68 - expédition gratuite dans le monde entier
Evénementiel :
ARTLIGHTS
Artlights : Sonorisation eclairage Lasershow, ...
Les Radios :
CANAL B 94.0
Radio Canal B
IDFM 98.0
Radio IDFM
RADIO RCF ALPHA
Radio RCF
Référencement :
REF. GOOGLE
 
Chroniques CD Etranger



Zwegh - 2
2011 – 9 titres – 49’

Style : Faith no More evermore
Label : Urgence disk

Note : 7/10

Les Suisses de Zwegh sont de petits farceurs : sur leur bio, ils parlent de jazz pour décrire leur musique. Au moment de lancer 2, on s’aperçoit vite qu’il n’en ait rien : le groupe envoie le bois, les vumètres passent la phase critique, nous sommes bel et bien dans un album de rock voire de métal. Les riffs sont lourds, la paire basse-batterie bastonne bref on est en terrain connu. Zwegh prend le genre à bras le corps et en fait sa chose à la manière de Faith no More, référence incontournable ici même dans le chant inspiré (dans tous les sens du terme) par Mike Patton d’Antoine Läng. C’est peut-être là que le jazz ou en tout cas un certain esprit de liberté souffle sur 2 : comme chez Faith no More, Zwegh se permet quelques fantaisies qui font de cet album un disque visionnaire. A ce titre, Cock Morris mélange charme de l’Orient et violence urbaine pour un résultat aussi étonnant que réussi.
Sans atteindre le niveau dAngel dust, 2 lui emboite le pas. A son époque Faith no More avait fait Easy, un titre tout en douceur, joliment groovy. S’il ne reprenne pas les Commodores, ni d’ailleurs personne d’autres, le quatre Zwegh ne se privent pas de ménager des moments doux joués avec beaucoup de feeling d’une basse finement slappée et des guitares subtilement ciselées. Le groupe a ce côté fusion qui mélange le black au blanc : Läng est aussi à l’aise dans un registre chant emphatique qu’un spoken word habité. Les morceaux ne sont pas linéaires, changent d’humeur et peuvent passer d’une violence limite à une douceur extrême (Dirt underlaid, Poo’n pee, Cock Morris). Tout ça pour dire que Zwegh est tout sauf un groupe de bourrins et le dernier titre raté de l’album, Egg, où la sauce ne prend pas, ne changera rien à l’affaire : ces Suisses sont monstre bons.
site
Denis Z.
Retour


 
 Playlists
    CANAL B
    RCF ALPHA
    NEXT
 Archives
 Les Photos
 Liens
 Recherche
 



Suivez nous :

Facebook LaMagicBox Twitter Lamagicbox