La Nouvelle Vague - St Malo
Accueil
 News
 Reportages
 Festivals
 Interviews
 Chroniques CD
    France
    Autoprod'
    Etranger
    Compils
    Oldies
 Agenda Concerts
 DicoNomy
 Ciné/DVD
 Lectures
 MP3/REAL/CLIP

rubrique photos

Nos Partenaires
Salle de Concert :
LA NOUVELLE VAGUE
La Nouvelle Vague - Saint Malo
Librairies :
BOOK IN EAST
Librairie Book in East - expédition gratuite dans le monde entier
DAVID LONG 68
Librairie David Long 68 - expédition gratuite dans le monde entier
Evénementiel :
ARTLIGHTS
Artlights : Sonorisation eclairage Lasershow, ...
Les Radios :
CANAL B 94.0
Radio Canal B
IDFM 98.0
Radio IDFM
RADIO RCF ALPHA
Radio RCF
Référencement :
REF. GOOGLE
 
Chroniques CD Autoprod'



Tysran
2010 – 7 titres – 22'47

Style : folk/rock/country/
Label : Autoprod

Note : 7/10

Au final le parcours musical de François Guiavarch est assez classique : des débuts en groupe à faire du grunge puis du speed metal au sein de groupes énervés et puis, la découverte éclairante d’un grand ancien – dans son cas Johnny Cash - lui montrant une nouvelle voie. Non pas que celle-ci soit fondamentalement meilleure mais, tout comme H-Burns, ce changement de cap vers une musique plus roots lui va plutôt bien. Le Normand s’appelle désormais Tysran (parfois seul, parfois en groupe) dont le nom phonétique renvoie bel et bien à cette vision modeste d’un artisan façonnant patiemment ses chansons. Tysran regarde bel et bien en arrière, écrivant même une balade country énamourée tout ce qu’il y a de classique, Hey Girl. Là, où Tysran est le plus intéressant, c’est quand il met à profit ses années de jeune, en introduisant dans cette tradition américaine des éléments plus modernes.
Oh, rien d’artificiel, à fortiori de sacrilège mais quelques signes dans l’écriture, la ligne de chant, les sonorités de guitare ou la structure trahisse le background plus indie rock du songwriter. Dès lors, Glitter soul semble être rescapé du live unplugged de Nirvana. Il y a les chœurs très pop de I live in a city et la sarcastique guitare électrique qui s’acoquine avec la rythmique sourde de sa jumelle acoustique sur Don’t talk to anymore. Il y a surtout Cycling Alone, meilleur morceau du disque, beau et troublant comme du Mark Lanegan, un grand titre tragique et lyrique avec des ruptures de ton à la Red House Painters. En plus, Tysran a une bonne voix, de quoi aimer les petits métiers.
Site
Denis Z.
Retour


 
 Playlists
    CANAL B
    RCF ALPHA
    NEXT
 Archives
 Les Photos
 Liens
 Recherche
 



Suivez nous :

Facebook LaMagicBox Twitter Lamagicbox