La Nouvelle Vague - St Malo
Accueil
 News
 Reportages
 Festivals
 Interviews
 Chroniques CD
    France
    Autoprod'
    Etranger
    Compils
    Oldies
 Agenda Concerts
 DicoNomy
 Ciné/DVD
 Lectures
 MP3/REAL/CLIP

rubrique photos

Nos Partenaires
Salle de Concert :
LA NOUVELLE VAGUE
La Nouvelle Vague - Saint Malo
Librairies :
BOOK IN EAST
Librairie Book in East - expédition gratuite dans le monde entier
DAVID LONG 68
Librairie David Long 68 - expédition gratuite dans le monde entier
Evénementiel :
ARTLIGHTS
Artlights : Sonorisation eclairage Lasershow, ...
Les Radios :
CANAL B 94.0
Radio Canal B
IDFM 98.0
Radio IDFM
RADIO RCF ALPHA
Radio RCF
Référencement :
REF. GOOGLE
 
Chroniques CD Etranger



I Like Trains – He Who Saw The Deep
2010 - 11 titres – 49’56
Style : Rock
Label : Talitres / Differ-ant


Note : 8/10

L’occasion nous avait déjà été donnée par le label Talitres d’apprécier la teinte en clair obscur de Ia musique d’I LikeTrains il y a quelques années. He who saw the deep, le nouvel album de ce groupe basé à Leeds, en Angleterre, nous offre une seconde occasion d’en apprécier les contours lumineux.
Inspiré au départ par des sons post rock, tels que God Speed You Black Emperor… ou Sigur Ros, pour lesquels le groupe ne cache pas son gout, I LikeTrains s’oriente pourtant clairement vers une musique plus sombre et plus aseptisée. Sur ce second album, il n’est pas rare de penser à la voix de Matt Berninger et au son aussi sombre et lumineux de The National. La tension palpable à chaque titre, sur le fil du rasoir, n’attend qu’une occasion pour se transformer en tempête. Pour exemple, We Saw The Deep, tout en progression, nous livre une mélodie porté d’abord par une guitare discrète et une voix crispée, avant de laisser place aux déferlantes de multiples cordes arrivées d’on ne sait où. Il en est de même sur le long Sea of Regrets, dont le groupe a osé en faire un single de… 8 minutes 05… Un must.

On a pu voir le groupe en premier partie de groupes inspirés par la même noirceur introspective, tels que The Sisters of Mercy ou Editors. On pourrait aussi bien les retrouver en compagnie d’Interpol, n’en doutons pas…
En attendant, les voici armés d’un second album, auquel on peut ajouter les deux EP, sortis respectivement en 2006 et 2008, prêt à en découdre de nouveau avec les scènes européennes.
Petite critique, tout de même, une couverture trop blanche, et sans trop de personnalité, qui risque de desservir le groupe dans les magasins de disque. Mais, on ne peut pas être bon partout… Alors, plongeons nous plutôt dans les premiers singles de ce nouvel opus, A Father’s Son et l’interminable Sea of Regrets et laissons-nous sombrer dans une douce mélancolie léthargique, à compter des moutons électriques…

Site officiel/Myspace

Mike S.
Retour


 
 Playlists
    CANAL B
    RCF ALPHA
    NEXT
 Archives
 Les Photos
 Liens
 Recherche
 



Suivez nous :

Facebook LaMagicBox Twitter Lamagicbox