La Nouvelle Vague - St Malo
Accueil
 News
 Reportages
 Festivals
 Interviews
 Chroniques CD
    France
    Autoprod'
    Etranger
    Compils
    Oldies
 Agenda Concerts
 DicoNomy
 Ciné/DVD
 Lectures
 MP3/REAL/CLIP

rubrique photos

Nos Partenaires
Salle de Concert :
LA NOUVELLE VAGUE
La Nouvelle Vague - Saint Malo
Librairies :
BOOK IN EAST
Librairie Book in East - expédition gratuite dans le monde entier
DAVID LONG 68
Librairie David Long 68 - expédition gratuite dans le monde entier
Evénementiel :
ARTLIGHTS
Artlights : Sonorisation eclairage Lasershow, ...
Les Radios :
CANAL B 94.0
Radio Canal B
IDFM 98.0
Radio IDFM
RADIO RCF ALPHA
Radio RCF
Référencement :
REF. GOOGLE
 
Chroniques CD Etranger



Dakota Suite / David Darling / Quentin Sirjacq - Vallisa
2010 – 12 titres – 49'20

Style : Contemporain / Jazz
Label : Glitterhouse / Differ-ant

Note : 9/10

Cela s’est passé un soir de novembre 2009, un moment unique dans un endroit unique : une chapelle du sud de l’Italie à Vallisa. Là, Chris Hooson, leader et guitariste des essentiels Dakota Suite a décidé de partager sa musique avec David Darling et Quentin Sirjacq. Le premier violoncelliste de légende a fait les beaux jours du label ECM et a composé les musiques de « Heat », « Jusqu’au bout du monde ». On retrouve ses pièces musicales régulièrement dans les derniers films de Godard. Le second est un pianiste impressionniste, compositeur et improvisateur et oeuvrant aussi bien dans des disques de jazz, de musiques contemporaines qu’avec That summer. Ensemble et en public, ils restituent donc une musique reposant sur l’équilibre fragile des trois instruments.
Entre Bach (explicitement cité sur Remember), Bartok et Keith Jarreth, Villasa sera perçu comme le prolongement épuré de la musique de Dakota Suite, hors du tapage et de la frénésie. Hooson s’efface souvent derrière ses deux invités, humilité suprême d’un folk singer face à deux maîtres d’une musique jugée plus savante, un vieux (Darling, près de 70 ans) et un jeune. Dans cette éloge de la lenteur, chaque note de piano résonne, chaque pizzicato ou grincement de violoncelle emplissent l’espace dans un mariage infiniment triste. Dans cette économie d’effet, chaque accord devient essentiel et les thèmes esquissés ici se chargent d’un pouvoir émotionnel introspectif incroyable. A la fin, le vieux Darling chante avec une générosité de jeune homme. Ce soir là, quelque chose est arrivé et cela ressemble à de la magie. L’essentiel est là et il est magnifique.
Deezer
Denis Z.
Retour


 
 Playlists
    CANAL B
    RCF ALPHA
    NEXT
 Archives
 Les Photos
 Liens
 Recherche
 



Suivez nous :

Facebook LaMagicBox Twitter Lamagicbox