La Nouvelle Vague - St Malo
Accueil
 News
 Reportages
 Festivals
 Interviews
 Chroniques CD
    France
    Autoprod'
    Etranger
    Compils
    Oldies
 Agenda Concerts
 DicoNomy
 Ciné/DVD
 Lectures
 MP3/REAL/CLIP

rubrique photos

Nos Partenaires
Salle de Concert :
LA NOUVELLE VAGUE
La Nouvelle Vague - Saint Malo
Librairies :
BOOK IN EAST
Librairie Book in East - expédition gratuite dans le monde entier
DAVID LONG 68
Librairie David Long 68 - expédition gratuite dans le monde entier
Evénementiel :
ARTLIGHTS
Artlights : Sonorisation eclairage Lasershow, ...
Les Radios :
CANAL B 94.0
Radio Canal B
IDFM 98.0
Radio IDFM
RADIO RCF ALPHA
Radio RCF
Référencement :
REF. GOOGLE
 
Chroniques CD Etranger



Band of Horses - Infinite Arms
2010 - 12 titres – 45’17
Style : Rock… Pop
Label : Columbia


Note : 5,5/10

Avec ce troisième album, baptisé Infinite Arms, Les Band of Horses s’offrent un virage à 180° en abandonnant pratiquement totalement les brumes vaporeuses de leur folk rock à la fois brillant et mélancolique. Effectivement le quatuor de Seattle s’est orienté avec ce nouvel album vers un esprit plus fleuri, plus flower power, pour ne pas dire carrément babacool. Il faut dire que, déjà en 2007, lors du précédent album, Band of Horses n’était plus que l’ombre de Ben Bridwell, son chanteur charismatique - les autres membres ayant disparu en route.
Quoi qu’il en soit, Ben Bridwell et sa nouvelle équipe voit aujourd’hui sa musique de façon plus populaire, ouverte aux masses, en enregistrant des chansons très mélodieuses, aériennes, qui sentent bon les années 60 ou 70’s, rappelant ici et là, le travail peut-être oublié des Dodgy, étiqueté à l’époque comme Green Pop… ou encore les jolies mélodies de Nada Surf de ces dernières années. Compliments, Laredo ou encore Dilly vous en donneront la preuve par l’exemple.
Quelques balades folk subsistent tout de même telles que ce petit bijou Older, digne d’être baptisé à la Guiness pour les amateurs de bonne bière, ou à la Budweiser pour les autres.

NW Apt., à l’inverse, rebranche les amplis et offre quelques rares derniers sursauts de la bête en pleine crise existentielle. Et en clôture d’album, en bout de course, tel un mirage, Neighbor offre aux fans de la première heure une suite à The Funeral, pendant 6 longues minutes de bonheur.
Apres une longue digestion de l’album, c’est assez indécis que je termine cette chronique, tant mes impressions sont passées par des états totalement opposés l’un à l’autre, d’abord totalement enthousiaste par cette nouvelle fraicheur, ce ton libre et vivifiant, mais très vite lassé par ces ritournelles de plage, digne des Beach Boys. Mais comme ces derniers, la lassitude n’est jamais totale et définitve, et l’on revient volontiers à l’écoute de certains titres, équivalent à quelques madeleines de Proust. Et c’est sans doute ce sur quoi parie ici Band Of Horses en offrant l’album le plus démocratique de sa courte carrière.
Un album à tiroirs, à ouvrir de temps à autres, sans en abuser pour autant. Sa fraicheur est fragile.

Myspace/ Site

Mike S.
Retour


 
 Playlists
    CANAL B
    RCF ALPHA
    NEXT
 Archives
 Les Photos
 Liens
 Recherche
 



Suivez nous :

Facebook LaMagicBox Twitter Lamagicbox