La Nouvelle Vague - St Malo
Accueil
 News
 Reportages
 Festivals
 Interviews
 Chroniques CD
    France
    Autoprod'
    Etranger
    Compils
    Oldies
 Agenda Concerts
 DicoNomy
 Ciné/DVD
 Lectures
 MP3/REAL/CLIP

rubrique photos

Nos Partenaires
Salle de Concert :
LA NOUVELLE VAGUE
La Nouvelle Vague - Saint Malo
Librairies :
BOOK IN EAST
Librairie Book in East - expédition gratuite dans le monde entier
DAVID LONG 68
Librairie David Long 68 - expédition gratuite dans le monde entier
Evénementiel :
ARTLIGHTS
Artlights : Sonorisation eclairage Lasershow, ...
Les Radios :
CANAL B 94.0
Radio Canal B
IDFM 98.0
Radio IDFM
RADIO RCF ALPHA
Radio RCF
Référencement :
REF. GOOGLE
 
Chroniques CD Etranger



Chapter - Three (a collection of monsters)
2010 – 15 titres – 56’04

Style : Pop Folk
Label : Saiko records

Note : 9/10

Chapter, duo genevois composé d’un Belge et d’un Anglais, aime les albums-concepts. D’où l’idée en 2004 de faire un triptyque entamé par One (prologue). Après Two (the biographer) qui racontait les biographies d’écrivains…imaginaires, Three (a collection of monsters) se concentre exclusivement sur des histoires de monstres : que ce soit au sens propre (comme le Kraken) ou figuré avec des serial killers comme personnage principal. On pourrait s’attendre, au vue du sujet, à une musique violente. Or, c’est tout le contraire. Chapter reste fidèle à sa réputation de douceur et de volupté. Le contraste n’en est que plus saisissant, à l’instar de Polly, le titre le plus calme de Nirvana. La comparaison s’arrête là, même si sur Tomcat qui ouvre l’album, la voix d’Alexandre Cracker a un timbre grunge. Plus tard, la voix va s’adoucir, mais ce premier titre propulse le groupe vers le très haut. Les sonorités de guitare acoustiques ont un pouvoir de séduction immédiate et dans une construction savante, la tension monte d’un cran dans un final électrique. Dans ce morceau, un intermède à la rythmique acrobate fait la preuve, l’espace d’un instant, d’une maestria musicale dont le groupe n’abusera pas. Chapter préfère séduire les sens que l’intellect.
La beauté de Three est évidente. L’album est soyeux et délicat en proposant chaque fois des différences de styles dans un esprit pourtant homogène. My sweet girl est country-sant et rappelle les chansons folk des Appalaches (célébrées il y a quelques années par Kristin Hersh). Le répétitif Oh Fryda adopte un côté mystique de grouillot africain, la guitare remplaçant la kora, qui finit par envoûter. The Blue Lake of Lännalö est plus accessible encore avec une rythmique accrocheuse et le genre de mélodie simple, évidente et touchante qui fait le succès (mérité) de Kings of Convenience. The Young ones a la fausse légèreté d’un titre de Pinback et là encore une mélodie accrocheuse. Tout le long de son album, Chapter injecte ça et là un son de cor, de wurlitzer… qui donneront chaque fois des harmonies différentes pour une émotion accrue. En avant donc, des chansons à la pureté cristalline (citons aussi serial, The bird (song for mum)) mais derrière, des arrangements qui en petites touches subtiles nuancent le propos et lui donne de la profondeur (The Monsters, sommet du disque). Chapter appartient à la race des Seigneurs, celle qui a la grande classe.
site
Denis Z.
Retour


 
 Playlists
    CANAL B
    RCF ALPHA
    NEXT
 Archives
 Les Photos
 Liens
 Recherche
 



Suivez nous :

Facebook LaMagicBox Twitter Lamagicbox