La Nouvelle Vague - St Malo
Accueil
 News
 Reportages
 Festivals
 Interviews
 Chroniques CD
    France
    Autoprod'
    Etranger
    Compils
    Oldies
 Agenda Concerts
 DicoNomy
 Ciné/DVD
 Lectures
 MP3/REAL/CLIP

rubrique photos

Nos Partenaires
Salle de Concert :
LA NOUVELLE VAGUE
La Nouvelle Vague - Saint Malo
Librairies :
BOOK IN EAST
Librairie Book in East - expédition gratuite dans le monde entier
DAVID LONG 68
Librairie David Long 68 - expédition gratuite dans le monde entier
Evénementiel :
ARTLIGHTS
Artlights : Sonorisation eclairage Lasershow, ...
Les Radios :
CANAL B 94.0
Radio Canal B
IDFM 98.0
Radio IDFM
RADIO RCF ALPHA
Radio RCF
Référencement :
REF. GOOGLE
 
Chroniques CD Etranger



Jeremy Jay - Splash
2010 – 9 titres – 26’

Style : Pop Rock
Label : K records / Differ-ant

Note : 8/10

Pour le jeune américain découvert il y a deux ans, l'heure du troisième album a déjà sonné. Un troisième opus souvent synonyme d'album important, les exemples sont nombreux et je n'en prendrais qu'un The Queen is dead. Ce choix n'est pas innocent car Splash a un petit côté Smiths sur certains de ses titres (As look over the city, This time is your time). Une petite évolution qui a peut-être pour cause que le Californien a déménagé en Angleterre (à Londres et non pas à Manchester). Le songwriter a toujours ce coté vintage qui fait que l’on imagine plus son album en vinyle qu’en CD : la pochette, le look de dandy mod, la production et évidemment la musique. Mais plus encore que ces deux précédents albums, l’Américain semble transporter avec lui une multitude de références qui ne l’écrasent pas.
Jay lui même parle de Splash comme la rencontre de Pavement et de Sonic Youth période Evol jouée à la manière de Siouxsie and the Banshees. Tout un programme. Chacun peut trouver d’autres filiations possibles. Pourtant, la musique de Jay ne ressemble à aucune en particulier ; c’est ce que l’on appelle un classique, non ? Les guitares sont jouées sèchement sans fioritures, les distorsions sont contenues, les nappes de claviers apportent un complément musical et Jay amène toujours ce grain de romantique sauvage dans une musique inventive avec ses petits moyens. L'Américain va toujours à l'essentiel et trouve l'air pop qui fait mouche (Dial my number et son piano guilleret). Rien de nouveau avec lui sauf que les morceaux se révèlent encore meilleurs. Jay n’en a cure : toujours pressé, il fait un album de 26’ (et rien à jeter) pour garder encore assez de jus pour une nouvelle sortie à la fin de l’année.
Site
Denis Z.
Retour


 
 Playlists
    CANAL B
    RCF ALPHA
    NEXT
 Archives
 Les Photos
 Liens
 Recherche
 



Suivez nous :

Facebook LaMagicBox Twitter Lamagicbox