La Nouvelle Vague - St Malo
Accueil
 News
 Reportages
 Festivals
 Interviews
 Chroniques CD
    France
    Autoprod'
    Etranger
    Compils
    Oldies
 Agenda Concerts
 DicoNomy
 Ciné/DVD
 Lectures
 MP3/REAL/CLIP

rubrique photos

Nos Partenaires
Salle de Concert :
LA NOUVELLE VAGUE
La Nouvelle Vague - Saint Malo
Librairies :
BOOK IN EAST
Librairie Book in East - expédition gratuite dans le monde entier
DAVID LONG 68
Librairie David Long 68 - expédition gratuite dans le monde entier
Evénementiel :
ARTLIGHTS
Artlights : Sonorisation eclairage Lasershow, ...
Les Radios :
CANAL B 94.0
Radio Canal B
IDFM 98.0
Radio IDFM
RADIO RCF ALPHA
Radio RCF
Référencement :
REF. GOOGLE
 
Chroniques CD Etranger



Serafina Steer – change is good, change is good
2010 – 10 titres – 34’29

Style : Pop/folk de chambre
Label : Static caravan / Differ-ant

Note : 8,5/10

Serafina Steer vient rejoindre Joanna Newsom dans le petit monde des harpistes chanteuses de l’indie pop. Mais l’Anglaise Serafina se différencie de l’Américaine Joanna car elle utilise, en plus de son encombrant instrument à cordes, tout un attirail de claviers en tout genre et de boîte à rythme. Mise à part la synthé-pop cubiste de la comptine enfantine Margoton, la musique de Steer ne se place pourtant pas dans une famille « electro-pop » : les machines et les claviers ne sont pas une fin en soi et ne sont utilisées que comme un soutien pratique au reste de la musique, permettant surtout de travailler seule ou presque. Même quand le synthétisme un peu froid devient plus présent, l’esprit de la musique reste fondamentalement lyrique (Drinking while driving, How to haunt a house party). L’Anglaise se place plutôt dans une famille de figures ultra féminines qet peut se voir comme la version minimaliste de Kate Bush à My Brightest Diamond ou la version synthétique de Midori Hirano ou encore comme la version sensuelle de Laurie Anderson
tout en étant, comme on peur l’imaginer, totalement différente. Steer crée un univers ultra sensible d’une pop ouvragée et précieuse. Il y a là différentes couches musicales d’acoustiques et d’électroniques apposées avec précision et originalité, sans ostentation aucune : l’écrin est beau et pourtant miniature. La voix magique créant des arabesques vocales ou pratiquant le chanté parlé fait le reste. Mais attention, la voix ne fait pas tout : le dépouillé Day Glo affleure les dangereux rivages de la décoration new age tendance Enya. Aïe ! Heureusement, dès le morceau suivant, Gsoh, l’Anglaise trouve le ton juste accentuant le tempo avec bonheur et convoquant un synthé basse entraînant. A partir de là, le fil enchanteur est tiré et Steer le parcoure jusqu’à son terme avec légèreté et détermination ; exception faîte de la parenthèse ludique de Margoton par ailleurs réussie et déjà citée. Very good, very good…
Site
Denis Z.
Retour


 
 Playlists
    CANAL B
    RCF ALPHA
    NEXT
 Archives
 Les Photos
 Liens
 Recherche
 



Suivez nous :

Facebook LaMagicBox Twitter Lamagicbox