La Nouvelle Vague - St Malo
Accueil
 News
 Reportages
 Festivals
 Interviews
 Chroniques CD
    France
    Autoprod'
    Etranger
    Compils
    Oldies
 Agenda Concerts
 DicoNomy
 Ciné/DVD
 Lectures
 MP3/REAL/CLIP

rubrique photos

Nos Partenaires
Salle de Concert :
LA NOUVELLE VAGUE
La Nouvelle Vague - Saint Malo
Librairies :
BOOK IN EAST
Librairie Book in East - expédition gratuite dans le monde entier
DAVID LONG 68
Librairie David Long 68 - expédition gratuite dans le monde entier
Evénementiel :
ARTLIGHTS
Artlights : Sonorisation eclairage Lasershow, ...
Les Radios :
CANAL B 94.0
Radio Canal B
IDFM 98.0
Radio IDFM
RADIO RCF ALPHA
Radio RCF
Référencement :
REF. GOOGLE
 
Chroniques CD Etranger



Pinback - blue screen life
2001 - 12 titres – 51’15 (Cutty shark)
Il y a des chroniques qui sont plus dures à écrire. Difficile d’être dithyrambiques sans tomber dans des flagorneries inutiles. Si j’étais vraiment honnête (ou paresseux), je dirais simplement que ce deuxième album de Pinback est un petit chef-d’œuvre…Précipitez-vous pour l’acheter!!! Ca aurait au moins l’avantage de vous laisser la surprise de découvrir par vous même cette parenthèse enchantée. Allez on reprend ses esprits et on développe. Réalisé à la maison, à quatre mains jouant d’à peu près tous les instruments, ce «blue screen life» est une œuvre confectionnée dans un esprit très low-fi; très Folk Implosion, pour citer la référence évidente du duo californien. Remercions au passage la technologie actuelle de permettre à ce type de «musique de chambre» d’exister. S’ensuivent donc 12 petites perles inventives et mélodiques, à la fois légères et profondes. L’art du gimmick est chez Pinback une seconde nature. Ajoutez à cela des harmonies vocales souvent très Beach Boys, parfois très Police (la fin du magnifique « concrete seconds»), toujours empreintes d’une douceur que ne renierait pas Davis-Barlow (encore eux!). Et vous obtiendrez de réels moments de grâce comme ce mélancolique « your sickness » et son accordéon en filigrane (tentative de réconciliation avec de maudit instrument). Et quand s’arrête après la longue montée de «tres», on se rappelle cette formule prononcée en d’autres temps pour un compositeur de «Grande musique»: «le silence après Pinback, c’est encore du Pinback ». On profite de l’instant…et on réenclenche automatiquement le CD.
Denis Z.
Retour


 
 Playlists
    CANAL B
    RCF ALPHA
    NEXT
 Archives
 Les Photos
 Liens
 Recherche
 



Suivez nous :

Facebook LaMagicBox Twitter Lamagicbox