La Nouvelle Vague - St Malo
Accueil
 News
 Reportages
 Festivals
 Interviews
 Chroniques CD
    France
    Autoprod'
    Etranger
    Compils
    Oldies
 Agenda Concerts
 DicoNomy
 Ciné/DVD
 Lectures
 MP3/REAL/CLIP

rubrique photos

Nos Partenaires
Salle de Concert :
LA NOUVELLE VAGUE
La Nouvelle Vague - Saint Malo
Librairies :
BOOK IN EAST
Librairie Book in East - expédition gratuite dans le monde entier
DAVID LONG 68
Librairie David Long 68 - expédition gratuite dans le monde entier
Evénementiel :
ARTLIGHTS
Artlights : Sonorisation eclairage Lasershow, ...
Les Radios :
CANAL B 94.0
Radio Canal B
IDFM 98.0
Radio IDFM
RADIO RCF ALPHA
Radio RCF
Référencement :
REF. GOOGLE
 
Chroniques CD Etranger



Ruby Throat - The Ventriloquist
2008 – 12 titres – 57’38
Style : Post Rock
Label :
Words on music


Note : 9/10

Derriere ce nom bucolique se cache en fait le plus sombre des oiseaux rares de la scène indus anglaise, Katie Jane Garside, plus connue au sein de ses précédentes formations, Daisy Chainsaw et Queen Adreena (de Love your money à Pretty Like Drug).
La petite sœur et guitariste de Queen Adreena, Melanie, étant bien occupée par Maple Bee, cela a dû donner l’occasion à Katie Jane, de se lancer dans d’autres projets musicaux. Apres un premier travail avec le défunt Hector Zazou, Corps Electriques, terriblement moderne, aux orchestrations riches et lumineuses, la voici reparti, dans un nouvel univers, plus sombre, accompagné d’un seul musicien, Chris Whittingham, guitariste.
Les chiens ne font pas des chats, et Ruby Throat s’oriente très logiquement dans dans des atmosphères ténébreuses, parfois mélancoliques. Musicalement, Ruby Throat est très certainement la musique la plus calme et la plus épurée jamais envisagées par Katie Jane. Cela peut paraître destabilisant, quand on sait combien les amplis et les musiciens ont pu subir, ces dernieres années, au sein des précédentes formations !
Pourtant, la tension et le trouble qui planent tout au long de The Ventriloquist, peuvent paraître plus éprouvant que les rythmes les plus agressifs et la voix la plus rageuse employées auparavant. On n’appuie pas aux mêmes endroits. Le mal (ou le bien) est donc différent.
Du côté des textes, Katie Jane va toujours piocher de drôles d’histoires dans ses mondes mystérieux et imaginaires, pour en faire surgir de sombres sentiments et d’intenses émotions.
Au hasard de l’album, on trouve cette douce Dear Daniel, cette lumineuse House of Thieves ou encore l’interminable crescendo de John 3.16, aux guitares torturées et aux vocalises agonisantes. L’album se termine sur un titre bonus, toujours tres épuré, à l’esprit plus Rock n’Roll, Consuela's neut. The Ventriloquist relève du sado-maso, n’en doutons pas un instant ! Il allie douceur et violence, d’un bout à l’autre ! Mais n’en demeure pas moins terriblement attachant !
Du grand Katie Jane Garside ! A ne manquer sous aucun prétexte !

www.rubythroat.org


Myspace

Mike S.
Retour


 
 Playlists
    CANAL B
    RCF ALPHA
    NEXT
 Archives
 Les Photos
 Liens
 Recherche
 



Suivez nous :

Facebook LaMagicBox Twitter Lamagicbox