La Nouvelle Vague - St Malo
Accueil
 News
 Reportages
 Festivals
 Interviews
 Chroniques CD
    France
    Autoprod'
    Etranger
    Compils
    Oldies
 Agenda Concerts
 DicoNomy
 Ciné/DVD
 Lectures
 MP3/REAL/CLIP

rubrique photos

Nos Partenaires
Salle de Concert :
LA NOUVELLE VAGUE
La Nouvelle Vague - Saint Malo
Librairies :
BOOK IN EAST
Librairie Book in East - expédition gratuite dans le monde entier
DAVID LONG 68
Librairie David Long 68 - expédition gratuite dans le monde entier
Evénementiel :
ARTLIGHTS
Artlights : Sonorisation eclairage Lasershow, ...
Les Radios :
CANAL B 94.0
Radio Canal B
IDFM 98.0
Radio IDFM
RADIO RCF ALPHA
Radio RCF
Référencement :
REF. GOOGLE
 
Chroniques CD Etranger



Megapuss - surfing
2008 – 14 titres – 48’04

Style : Pop/Rock vintage
Label : Vapor records / Naïve

Note : 7,5/10

La figure de Devendra Banhart ne laisse pas indifférent. Adulé tel le Christ par certains, méprisé comme usurpateur par d’autres, l’Américain a ses fans et ses détracteurs. Avant de devenir trop lassant pour tout le monde et de voir risquer son aura se dégonfler comme une baudruche, Banhart botte en touche et revient avec un projet neuf ; une petite récréation qu’il s’accorde sous une nouvelle identité. Jack White a ses Raconteurs, Banhart aura son Megapuss, un vrai groupe où il retrouve Gregory Rogove de Priestbird en co-auteur et quelques amis dont Fabrizio Moretti, batteur des Strokes, en musiciens invités. Il faut les voir poser sur la pochette, Devendra et Gregory, transformés pour l’occasion en hommes des cavernes, comme une image sauvage d’un vrai retour aux sources. On savait Banhart plutôt tourné vers le passé ; pour lui Megapuss est l’occasion d’explorer une face plus pop-rock de sa revival attitude.
Dans le sens large, Surfing pouvant regrouper toute l’affiche de Woodstock en un seul disque. Et même ceux qui n’étaient pas là, comme les Doors ( Hammam a un petit côté People are strange). Le disque trace une ligne pas vraiment droite entre musique hippie, west coast (l’ensoleillé Theme to hollywood), black (Chicken Tilz réconcilie Stax et Motown) avec une joie de jouer communicante et une fraîcheur sans pareille. En 1’47, Megapuss peut sortir un tube jouissif (Adam and steve dont le solo de guitare rappellera Careless whispers !) avec une facilité déconcertante. Même les morceaux engagés ressemblent à une pochade de gamins irrespectueux (sur la musique du classique I want Candy, A gun on his hip and a rose devient un chant de guerre anti-homophobe). Sans avoir l’air de se prendre la tête, Banhart et Rogove sortent un disque réjouissant et porteur d’une vraie énergie positive.
Site
Denis Z.
Retour


 
 Playlists
    CANAL B
    RCF ALPHA
    NEXT
 Archives
 Les Photos
 Liens
 Recherche
 



Suivez nous :

Facebook LaMagicBox Twitter Lamagicbox