La Nouvelle Vague - St Malo
Accueil
 News
 Reportages
 Festivals
 Interviews
 Chroniques CD
    France
    Autoprod'
    Etranger
    Compils
    Oldies
 Agenda Concerts
 DicoNomy
 Ciné/DVD
 Lectures
 MP3/REAL/CLIP

rubrique photos

Nos Partenaires
Salle de Concert :
LA NOUVELLE VAGUE
La Nouvelle Vague - Saint Malo
Librairies :
BOOK IN EAST
Librairie Book in East - expédition gratuite dans le monde entier
DAVID LONG 68
Librairie David Long 68 - expédition gratuite dans le monde entier
Evénementiel :
ARTLIGHTS
Artlights : Sonorisation eclairage Lasershow, ...
Les Radios :
CANAL B 94.0
Radio Canal B
IDFM 98.0
Radio IDFM
RADIO RCF ALPHA
Radio RCF
Référencement :
REF. GOOGLE
 
Chroniques CD Etranger



Woven Hand – Ten stones
2008 – 10 titres + 1– 50’00

Style : Rock
Label : Sounds Familyre / Differ-ant

Note : 8,5/10

Ils ne sont pas si nombreux les albums qui allient puissance et élégance et ce nouvel opus de Wovenhand en fait partie. Le groupe de David Eugene Edwards (de 16 Horsepower, faut-il encore le rappeler) réussit là où The Mission avait en partie échoué. Débarrassé d’un certain maniérisme vain et de scories de musique gothique - ce qui a toujours nuit à Wayne Hussey et ses missionnaires, les Américains arrivent à insuffler du souffle à leur musique sans faire dans l’héroïsme ou la grandiloquence. Avec Woven hand, on est bien au delà de ça, après la bataille en quelque sorte, dans un ciel crépusculaire qui révèle les hommes, les vrais. Cela n’exclut pas les morceaux de bravoure : The Beautiful axe et Not one stone
sont amenés à devenir de véritables hymnes d’un rock qui prend aux tripes. A l’instar de Mark Lanegan dans ses différents projets, la musique est taillée dans la pierre mais elle est jouée surtout par des artistes semblant garder de longs manteaux immaculés, malgré la poussière et la boue. Une grand classe virile émane de ces fils naturels du blues et de la country (Horsetail, kicking birds), Edwards chantant si nécessaire avec une force expressive sans pareille (Kigdom of ice). Woven hand a pris le recul nécessaire pour ne pas faire dans la redite et s’attaquant à un classique de Carlos Jobim, le fait avec une liberté de ton mais un égal raffinement. L’album se termine par l’aérien His loyal Love, un titre repoussant sans cesse les lignes de fuite. Le tout en Cinemascope.
Myspace
Denis Z.
Retour


 
 Playlists
    CANAL B
    RCF ALPHA
    NEXT
 Archives
 Les Photos
 Liens
 Recherche
 



Suivez nous :

Facebook LaMagicBox Twitter Lamagicbox