La Nouvelle Vague - St Malo
Accueil
 News
 Reportages
 Festivals
 Interviews
 Chroniques CD
    France
    Autoprod'
    Etranger
    Compils
    Oldies
 Agenda Concerts
 DicoNomy
 Ciné/DVD
 Lectures
 MP3/REAL/CLIP

rubrique photos

Nos Partenaires
Salle de Concert :
LA NOUVELLE VAGUE
La Nouvelle Vague - Saint Malo
Librairies :
BOOK IN EAST
Librairie Book in East - expédition gratuite dans le monde entier
DAVID LONG 68
Librairie David Long 68 - expédition gratuite dans le monde entier
Evénementiel :
ARTLIGHTS
Artlights : Sonorisation eclairage Lasershow, ...
Les Radios :
CANAL B 94.0
Radio Canal B
IDFM 98.0
Radio IDFM
RADIO RCF ALPHA
Radio RCF
Référencement :
REF. GOOGLE
 
Chroniques CD Etranger



STATIC X - Machine 2001 - 12 titres - 62’88 (WEA)
Au commencement, il y avait Ministry delivrant des hymnes trash memorables. Fear Factory ont pousse l’aventure technologique plus loin en entamant une saga futuriste explorant les liens incestueux entre l’homme et la machine. Parallelement, Trent Reznor s’est approprié le coin le plus sombre et mélodique de l’indus, y ajoutant une solide dose d’auto-mutilation et de sublimation poétique. Static-X ont decide de suivre les traces des deux premiers : Bienvenue dans l’enfer des machines qui sont tour a tour nos alliés et nos pires ennemis. Wayne Static est un chanteur qu’on n’aimerait pas croiser seul a une heure du matin dans une ruelle humide et mal eclairee. Mais ce sont surtout les 20 cm de cheveux dresses sur sa tête qui ont laisse libre cours a toutes les plus folles speculations: met-il les dix doigts dans des prises tous les matins ou se sert-il de sperme (pardon si vous etes a table) pour assurer la bonne tenue de l’edifice ? En intro, 10 secondes de Mariachi ironiquement appele “Bien Venidos”, “bien venue”. Bienvenue en enfer, oui ! Ce qui suit est un melange furieux et cynique de metal, de techno et d’industriel. Wayne a la voix menacante d’homme des cavernes qui n’a rien a envier aux eructations de Burton C. Bell (Fear Factory). Les guitares sont fortes et imposantes et grondent comme le tonnerre. Elles semblent tour a tour se battre en duel ou au contraire essayer de se raccrocher aux beats s’echappant des boites a rythmes. Si la musique est complexe par ses changements de rythmes et ses multiples instrumentations, les paroles ne s’embarrassent pas de littérature inutile. cynisme froideur, pas de sentiments et absence totale de sensualité. L’album est résumé dans le dernier morceau, “Machine”: l’homme lui-meme fait partie d’une machine monstrueuse , et on a bien pris soin de retirer tout ce qui fait de nous des êtres de chair et de sang pour mieux nous manipuler. La globalisation du non-humain. Pour en savoir plus, 2 sites : Le Site Static-X et Teamstatic.
Fabienne T.
Retour


 
 Playlists
    CANAL B
    RCF ALPHA
    NEXT
 Archives
 Les Photos
 Liens
 Recherche
 



Suivez nous :

Facebook LaMagicBox Twitter Lamagicbox