La Nouvelle Vague - St Malo
Accueil
 News
 Reportages
 Festivals
 Interviews
 Chroniques CD
    France
    Autoprod'
    Etranger
    Compils
    Oldies
 Agenda Concerts
 DicoNomy
 Ciné/DVD
 Lectures
 MP3/REAL/CLIP

rubrique photos

Nos Partenaires
Salle de Concert :
LA NOUVELLE VAGUE
La Nouvelle Vague - Saint Malo
Librairies :
BOOK IN EAST
Librairie Book in East - expédition gratuite dans le monde entier
DAVID LONG 68
Librairie David Long 68 - expédition gratuite dans le monde entier
Evénementiel :
ARTLIGHTS
Artlights : Sonorisation eclairage Lasershow, ...
Les Radios :
CANAL B 94.0
Radio Canal B
IDFM 98.0
Radio IDFM
RADIO RCF ALPHA
Radio RCF
Référencement :
REF. GOOGLE
 
Chroniques CD Etranger



The Breeders – Mountain Battles
2008 – 13 titres – 36’43

Style : Rock
Label : 4AD / Naïve

Note : 7,5/10

Initialement créé comme projet récréatif pour Kim Deal des Pixies et Tanya Donnelly des Throwing Muses, The Breeders a vu son avenir lui échapper. Non pas car Donnely est partie créer Belly - et s’enfermer ensuite dans une carrière solo médiocre soit-dit en passant - mais bel et bien à cause d’un seul titre. Mais quel titre ! Cannonball est bel et bien un des morceaux les plus importants des années 90 et même au delà. On en a presque oublié le reste de l’album (Last Splash avec pourtant des petites perles singulières comme No aloha, divine hammer, invisible man). Cela a en tout cas failli enterrer aussi sec The Breeders. Un retour discret en 2002 (Title UK) puis plus rien jusqu’à ce Mountain Battles au titre prémonitoire puisque de Kim Deal et sa sœur jumelle se battent contre une montagne – le fameux Cannonball - qu’elles ont elle-même dressée. Pas de tube intergalactique sur ce nouvel opus (la faiblesse de l’album) mais un Mountain Battles affirmant une solide personnalité.
Sur le papier, The Breeders c’est un peu le chaînon manquant entre Pixies (Walk it off ou la sérénade regalame esta noche) et Throwing Muses (German Studies). On le conçoit aisément au vu du passé de Kim Deal et du socle même de The Breeders : cette association de deux filles guitaristes-chanteuses qui en rappellera une autre, deux vraies sœurs ennemies capables de se chercher des poux dans la tête. Le reste du groupe (basse et batterie) est donc interchangeable et ne sert que de fondation solide aux élucubrations sonores de nos deux frangines. Certains titres sont donc 100% Breeders, c’est-à-dire des classiques du rock tordus et refondus pour devenir des prototypes sortant d’usines sans avoir reçu la validation de tous les pilotes d’essai. L’album commence d’ailleurs très fort avec overglazed et ses delays à foison et ses guitares avant-arrière rendant psyché ce qui n’était au départ qu’un simple titre rock. Que dire d’Istanbul sorte de blues moite habité par des chœurs hip hop ! Les sœurs Deal ne sont pas domestiquées et savent encore envoyer le bois sur le Stoogien No way ou sur It’s the love, reprise Weezer-ien et survitaminé d’un titre The tasties, un obscur groupe sixties. Comme quoi, même en matière de reprise, The Breeders ne fait rien comme les autres !
Myspace
Denis Z.
Retour


 
 Playlists
    CANAL B
    RCF ALPHA
    NEXT
 Archives
 Les Photos
 Liens
 Recherche
 



Suivez nous :

Facebook LaMagicBox Twitter Lamagicbox