La Nouvelle Vague - St Malo
Accueil
 News
 Reportages
 Festivals
 Interviews
 Chroniques CD
    France
    Autoprod'
    Etranger
    Compils
    Oldies
 Agenda Concerts
 DicoNomy
 Ciné/DVD
 Lectures
 MP3/REAL/CLIP

rubrique photos

Nos Partenaires
Salle de Concert :
LA NOUVELLE VAGUE
La Nouvelle Vague - Saint Malo
Librairies :
BOOK IN EAST
Librairie Book in East - expédition gratuite dans le monde entier
DAVID LONG 68
Librairie David Long 68 - expédition gratuite dans le monde entier
Evénementiel :
ARTLIGHTS
Artlights : Sonorisation eclairage Lasershow, ...
Les Radios :
CANAL B 94.0
Radio Canal B
IDFM 98.0
Radio IDFM
RADIO RCF ALPHA
Radio RCF
Référencement :
REF. GOOGLE
 
Chroniques CD Etranger



The Sleeping Years - We're Becoming Islands One By One
2008 – 10 titres –

Style : Folk
Label : Talitres

Note : 9/10

Dale Grundle a mis près de 10 ans à préparer son retour. Et pour parfaire la surprise, il a orienté sa musique vers des horizons, proches de ses racines, et bien loin de ses premières amours. Tout du moins à première vue.
Sans rentrer dans le détail d’une histoire du Rock qui a déjà fait couler beaucoup d’ancre, et bien plus encore de groupes, plus géniaux les uns que les autres, nous diront simplement que Dale Grundle, dans les années 90, c’était Les Catchers, et que les Catchers, pendant quelques années, ont surfé sur la même vague que les Belle and Sebastian, et autres groupes pop folk de talents. Et puis, en à peine un EP et deux albums, le groupe a tourné le dos à son avenir, laissant continuer seuls leur route à des Divine Comedy, des Pulp ou même des Freres Gallagher, en mal d’inspiration mais toujours actifs.
10 ans après cela donc, Dale Grundle a digéré son passé et son passif et reprend son œuvre, à quelque pas de là où il l’avait abandonné.
Exit la folk pop des années 90’s. The Sleeping Years, le bien nommé, nouveau groupe identifié sous la forme d’un trio se veut plus influencé par l’histoire d’une Irlande du Nord, dont Dale est originaire que par les Beatles…
La musique de The Sleeping Years est posée, délicate. La voix est discrète et harmonieuse. Les mélodies conservent les derniers souvenirs de l’esprit pop qui a jadis habité l’esprit de Dale. L’orchestration est à la fois discrète et riche, usant des classiques guitare, basse, batterie avec modération, et y ajoutant sans grand frais, un violoncelle et quelques pianos acoustiques ou amplifiés.
Le résultat est dans la totale modération, s’ouvrant sur une folk classique, portée par une voix soliste. Au troisième titre,You And Me Against The World rappellera aux fans de la première heure, les plus belles heures des Catchers. Mais sitôt l’hommage rendu, The Shape Of Things To Come retrouve la tension d’une musique à fleur de peau. Un Human Blues en fin de parcours, nous scotche défintivement en offrant un concentré d’émotion, comme rarement entendu (on se rappelle un certain Laughing stock de parfois.). Et Dressed for Rain et son violoncelle aussi discret que la voix de Dale confirment encore les premières impressions en fin d’album.
Avec The Sleeping Years, Dale Grundle sort de son coma et du silence, pour nous plonger dans un murmure.
Un retour discret mais somptueux !
Myspace.com/thesleepingyears /

Mike S.
Retour


 
 Playlists
    CANAL B
    RCF ALPHA
    NEXT
 Archives
 Les Photos
 Liens
 Recherche
 



Suivez nous :

Facebook LaMagicBox Twitter Lamagicbox