La Nouvelle Vague - St Malo
Accueil
 News
 Reportages
 Festivals
 Interviews
 Chroniques CD
    France
    Autoprod'
    Etranger
    Compils
    Oldies
 Agenda Concerts
 DicoNomy
 Ciné/DVD
 Lectures
 MP3/REAL/CLIP

rubrique photos

Nos Partenaires
Salle de Concert :
LA NOUVELLE VAGUE
La Nouvelle Vague - Saint Malo
Librairies :
BOOK IN EAST
Librairie Book in East - expédition gratuite dans le monde entier
DAVID LONG 68
Librairie David Long 68 - expédition gratuite dans le monde entier
Evénementiel :
ARTLIGHTS
Artlights : Sonorisation eclairage Lasershow, ...
Les Radios :
CANAL B 94.0
Radio Canal B
IDFM 98.0
Radio IDFM
RADIO RCF ALPHA
Radio RCF
Référencement :
REF. GOOGLE
 
Chroniques CD Etranger



American Music Club – The Golden Age
2008 – 13 titres – 55’30

Style : AMC
Label : Cooking vinyl / Pias

Note : 8,5/10

Sur la pochette de son 9e album, American Music Club a des allures de survivant. Sur leur barque dérivant en pleine mer, ils semblent avoir rencontrer Moby Dick, une baleine blanche qui pourrait s’appeler George Bush. Le groupe de Mark Eitzel était revenu faire parler de lui en 2004, avec Love songs for patriots et l’envie d’en découdre avec le Président américain et de remettre en avant les vraies valeurs de l’Amérique. Peut-être car Bush est sur le départ, AMC revient plus apaisé et derrière cette photo en pochette ressemblant à un tableau du 19è siècle, on se dit que le groupe hisse toujours le drapeau du classicisme de la musique US à son sommet le plus classe. Ce qui est beau chez AMC, au-delà de la voix de crooner à pleurer de Eitzel, de ces dentelles de guitares et de ces belles rythmiques syncopées, ce sont les prolongations instrumentales que le groupe fait jouer à ces morceaux et qui étend la sensibilité et la mélodie vers des plaisirs plus diffus et plus vaporeux (Windows on the world, chanson sur le World Trade Center).
Car le classicisme musical du groupe n’est qu’une surface, derrière et avec beaucoup de finesse, le groupe travaille sa forme et peut obtenir même obtenir parfois le label « post ». On my way s’arrête juste avant de devenir bruitiste. AMC ne prône pas la révolution mais bel et bien une musique folk-pop-rock intelligente qui n’est qu’un socle pour affirmer sa propre personnalité. Le groupe est à ce point miraculeux que ce que l’on aurait pu trouver un peu niaiseux chez d’autres devient une chanson empreinte de dignité (Who you are). Avec All the lost souls welcome you to San Francisco, on croit définitivement que la soul n’est pas exclusivement l’apanage de la musique noire. Et même la chanson de taverne Know that’s not really finit par devenir touchante. Ce groupe a vraiment le talent de rendre d’affiner tout ce qu’il touche. Leur force politique se situe vraiment là, de continuer contre vents et marées dans un monde de facilité et de vulgarité. Après Mercury et San Francisco, fort d’un nouveau bassiste et d’un nouveau batteur, AMC est une nouvelle fois un groupe indispensable.
My space
Denis Z.
Retour


 
 Playlists
    CANAL B
    RCF ALPHA
    NEXT
 Archives
 Les Photos
 Liens
 Recherche
 



Suivez nous :

Facebook LaMagicBox Twitter Lamagicbox