La Nouvelle Vague - St Malo
Accueil
 News
 Reportages
 Festivals
 Interviews
 Chroniques CD
    France
    Autoprod'
    Etranger
    Compils
    Oldies
 Agenda Concerts
 DicoNomy
 Ciné/DVD
 Lectures
 MP3/REAL/CLIP

rubrique photos

Nos Partenaires
Salle de Concert :
LA NOUVELLE VAGUE
La Nouvelle Vague - Saint Malo
Librairies :
BOOK IN EAST
Librairie Book in East - expédition gratuite dans le monde entier
DAVID LONG 68
Librairie David Long 68 - expédition gratuite dans le monde entier
Evénementiel :
ARTLIGHTS
Artlights : Sonorisation eclairage Lasershow, ...
Les Radios :
CANAL B 94.0
Radio Canal B
IDFM 98.0
Radio IDFM
RADIO RCF ALPHA
Radio RCF
Référencement :
REF. GOOGLE
 
Chroniques CD Etranger



Kazumasa Hashimoto - Euphoriam
2007 – 11 titres – 41’23

Style : Electronica folk
Label : Noble / A musik

Note : 8,5/10

Je vous explique le truc. Sur la foi d’une bio envoyée par internet, on demande à des agences de promo à recevoir des albums. Pour Kazumasa Hashimoto, le déclic qui a donné envie était que le fait que le musicien était signé sur Noble, un label nippon qui se révèle excellent, sortie après sortie (Midori Hirano en tête). Sur le style, avec les quelques notes données, on pouvait imaginer un mix entre l’électro de DJ Krush (Hashimoto a participé au Festival Sonar de Barcelone) et le néo-classicisme de Ryuichi Sakamoto (il a appris le piano dès son plus jeune age et a côtoyé le Maître). Mais une fois le disque reçu et écouté, la surprise est grande - décalage forcé entre les mots un peu arides d’une bio et le son émotionnel d’une musique– et Kazumasa Hashimoto apparaît comme un artiste carrément indispensable. L’électronique est bel et bien là mais comme un simple support voulant se faire oublier. Certaines idées sonores portent à croire que Hashimoto a écouté Steve Reich.
Mais Euphoriam est surtout bâti autour d’instruments acoustiques et adopte un format pop avec des titres chantés (avec vocoder ou sans) par l’artiste lui-même ou par une jeune ingénue. Cet album d’une légèreté toute matinale ressemble souvent à un éveil à la Nature, à une course contre le vent, à des jeux dans des flaques d’eau, à un cache-cache avec le soleil. Les mélodies pourraient être de Phoenix (Euphoriam) ou de Prefab Sprout (Londo), mais les arrangements d’orchestre naturellement joueurs donnent un tout autre sentiment (plus proche des Américains d’Altra). La musique de Hashimoto est empreinte d’une naïveté enfantine et distille une poésie préservée de la violence et de la rudesse du monde. La mélancolie revient avec le triste – et beau - Endless. La bulle est fragile, autant restée dedans le plus longtemps possible.
My space
Denis Z.
Retour


 
 Playlists
    CANAL B
    RCF ALPHA
    NEXT
 Archives
 Les Photos
 Liens
 Recherche
 



Suivez nous :

Facebook LaMagicBox Twitter Lamagicbox