La Nouvelle Vague - St Malo
Accueil
 News
 Reportages
 Festivals
 Interviews
 Chroniques CD
    France
    Autoprod'
    Etranger
    Compils
    Oldies
 Agenda Concerts
 DicoNomy
 Ciné/DVD
 Lectures
 MP3/REAL/CLIP

rubrique photos

Nos Partenaires
Salle de Concert :
LA NOUVELLE VAGUE
La Nouvelle Vague - Saint Malo
Librairies :
BOOK IN EAST
Librairie Book in East - expédition gratuite dans le monde entier
DAVID LONG 68
Librairie David Long 68 - expédition gratuite dans le monde entier
Evénementiel :
ARTLIGHTS
Artlights : Sonorisation eclairage Lasershow, ...
Les Radios :
CANAL B 94.0
Radio Canal B
IDFM 98.0
Radio IDFM
RADIO RCF ALPHA
Radio RCF
Référencement :
REF. GOOGLE
 
Chroniques CD Etranger



Dave Gahan - Hourglass
2007 – 10 titres – 48’00

Style : Rock
Mute/Labels/Virgin

Note : 5/10

Dave Gahan, le leader de Depeche Mode, aux yeux du grand public tout du moins, vit dans l’ombre créative de Martin L Gore depuis 1983… C’est pourquoi, pour son premier album solo, Dave Gahan nous avait montré un homme en recherche d’identité. Et ses chansons, plus personnelles, moins grandiloquentes que n’importe lequel des singles de Depeche Mode, nous avaient immédiatement touché par une fraiche authenticité. C’était vraiment touchant de voir un chanteur, qui avait déjà vendu plus de 100 millions d’albums ces 20 dernières années, se battre comme un diable pour prouver que, seul, il pouvait lui aussi écrire une bonne chanson et la partager avec quelques fans… Pour ce second album solo, Dave Gahan n’a pourtant pas retenu la leçon. Le succès médiatique n’a pas suffit à le convaincre… Et il s’est fait rattrapé par son vieux démon, cet égo bridé pendant 20 ans. Le résultat, c’est un nouvel album de Depeche Mode, qui n’en porte pas le nom… Il en a pourtant bien la couleur et l’esprit, l’énergie et la puissance. On pense aux albums post-Violator, tels que Songs of faith and devotion, Ultra ou encore Exciter.
Déçu ? Non, on ne peut l’être quand on aime Depeche Mode, mais tout de même un peu en voyant Dave Gahan perdre de vue l’objectif de sa carrière solo… C’est d’autant plus dommage, que Martin Gore, lors des ses échappées solo est parvenu facilement à se dégager de ses chaînes « mode » en y abandonnant simplement l’écriture… Une leçon que Dave n’a su là encore retenir. A moins qu'au contraire, cet album ne soit qu'un message à destination de Martin (on se croirait dans Prison Break...) pour lui signifier que maintenant, il peut aussi écrire des tubes pour Depeche Mode. La lettre de licenciement n'est pas loin... ;-) Sans partir dans de la psychologie de comptoir, gardons en tête Deeper + Deeper, A little lie, ou encore Kingdom, pour les frissons qu’ils nous apportent, et les rares Miracles, Insoluble et Down pour la fraicheur d’une plume qui nous avait scotché avec Paper Monsters en 2003.
Mike S.
Retour


 
 Playlists
    CANAL B
    RCF ALPHA
    NEXT
 Archives
 Les Photos
 Liens
 Recherche
 



Suivez nous :

Facebook LaMagicBox Twitter Lamagicbox