La Nouvelle Vague - St Malo
Accueil
 News
 Reportages
 Festivals
 Interviews
 Chroniques CD
    France
    Autoprod'
    Etranger
    Compils
    Oldies
 Agenda Concerts
 DicoNomy
 Ciné/DVD
 Lectures
 MP3/REAL/CLIP

rubrique photos

Nos Partenaires
Salle de Concert :
LA NOUVELLE VAGUE
La Nouvelle Vague - Saint Malo
Librairies :
BOOK IN EAST
Librairie Book in East - expédition gratuite dans le monde entier
DAVID LONG 68
Librairie David Long 68 - expédition gratuite dans le monde entier
Evénementiel :
ARTLIGHTS
Artlights : Sonorisation eclairage Lasershow, ...
Les Radios :
CANAL B 94.0
Radio Canal B
IDFM 98.0
Radio IDFM
RADIO RCF ALPHA
Radio RCF
Référencement :
REF. GOOGLE
 
Chroniques CD Etranger



Jupiter Apple - Uma Tarde na Fruteira
2007 – 17 titres – 71’30

Style : Brasil is Beautiful
Label : Elefant rds/ Abeille musique

Note : 9/10

Le premier album de Jupiter Apple distribué chez nous (il y en a trois autres avant) est un véritable feu d’artifice de références, de genres, de mélodies et d’allégresse. Le bonhomme est Brésilien, c’est dire s’il connaît la musique. Um tarde na fruteira œuvre maximaliste et pas que pour sa durée, fait feu de tout bois. L’album mêle la musique traditionnelle brésilienne, la bossa –nova, le Tropicalisme, l’easy-listening, le psychédélisme, la pop années 60, celle de la Perfide Albion, celle west coast de la Bannière étoilée. Comme une nouvelle utopie d’une musique Nord-Sud faisant la fête au nom du Dieu Pop. Tout se mêle, se mélange dans une joyeuseté sans égal, les musiciens (et les auditeurs) se jettent dans un bain de jouvence… pour des références datant largement de plus de 40 ans. Mais Jupiter Apple a le génie des gens qui s’amusent en sortant de leur tête des idées brillantes. Il se permet de coller explicitement des références aux Beatles au beau milieu d’une ambiance carioca (On avait remarqué le Apple – le fameux label des Fab four - dans le pseudo mais là, cela ne fait plus aucun doute).
Il fait de même en imitant Bob Mr Tambourine man Dylan au milieu d'une déclaration d'amour easy listening à une mysterieuse mademoiselle Marchand. Là, cela tient vraiment du clin d'oeil mais certains emprunts donnent de bonnes chansons énergiques : comme Base primitiva revisitada qui fait cohabiter les Kinks et les Shadows. A l'autre bout du spectre et avec beaucoup de douceur, Jupiter Apple fait revenir régulièrement l’ombre de Stan Getz en Terre Brésilienne. Les moments mélancoliques – et très beaux – ne durent jamais très longtemps (Little raver, Tropical permanent holidays) et orgue et moog, comme au temps du Swingin London ou dans la chambre de Stereolab, viennent vite nous divertir. On pourrait en parler des heures, décortiquer toutes les harmonies des 17 morceaux présents, parler des voix fille-garçon qui se marient à merveille mais le mieux est encore de découvrir, de se laisser surprendre. En tout cas, sans connaître, le reste de l’œuvre de Jupiter Apple, on se dit que Um tarde na fruteira est son Sgt Pepper et son Pet sounds.
My space
Denis Z.
Retour


 
 Playlists
    CANAL B
    RCF ALPHA
    NEXT
 Archives
 Les Photos
 Liens
 Recherche
 



Suivez nous :

Facebook LaMagicBox Twitter Lamagicbox