La Nouvelle Vague - St Malo
Accueil
 News
 Reportages
 Festivals
 Interviews
 Chroniques CD
    France
    Autoprod'
    Etranger
    Compils
    Oldies
 Agenda Concerts
 DicoNomy
 Ciné/DVD
 Lectures
 MP3/REAL/CLIP

rubrique photos

Nos Partenaires
Salle de Concert :
LA NOUVELLE VAGUE
La Nouvelle Vague - Saint Malo
Librairies :
BOOK IN EAST
Librairie Book in East - expédition gratuite dans le monde entier
DAVID LONG 68
Librairie David Long 68 - expédition gratuite dans le monde entier
Evénementiel :
ARTLIGHTS
Artlights : Sonorisation eclairage Lasershow, ...
Les Radios :
CANAL B 94.0
Radio Canal B
IDFM 98.0
Radio IDFM
RADIO RCF ALPHA
Radio RCF
Référencement :
REF. GOOGLE
 
Chroniques CD Etranger



Sarah Bettens - Shine
2007 – 12 titres – 45’10

Style : pop-rock FM
Label : Naïve

Note : 4/10

Il y a 15 ans à l’arrivée de Dry, les Inrocks avaient écrit qu’avec l’avènement de PJ Harvey, toutes les autres chanteuses avaient pris 10 ans d’un coup. Depuis, il y a eu notamment Cat power, Joanna Newsom, Dawn Landes et quelques autres pour faire encore plus progresser la cause féminine. On peut se demander où était pendant ce temps Sarah Bettens. En Belgique, diront les plus malins et ils auront raison. Mais le plat pays, pourtant au centre de l’Europe musicale, berceau de dEUS, Girls in Hawaii ou Sharko (pour n’en citer que trois) n’aura guère plus eu d’influence sur la chanteuse blonde qui ne doit rêver que de passer en boucle sur les radios US. Remarquez, cela marche plutôt bien pour la chanteuse (commercialement parlant bien sûr) depuis ses débuts avec The Choice rebaptisé Ks Choice ensuite jusqu’à son premier effort solo Scream vendu comme des petits pains en dehors de son pays.
A partir de là, pourquoi changer ? Même si Sarah Bettens a entretenu l’idée quelque temps de vouloir un peu durcir le ton. De ce côté là, c’est raté et on est loin d’une production à la Steve Albini (Bettens a travaillé avec Brad Wood, producteur pour Liz Phair, Placebo et Smashing Pumpkins). Shine comme ses prédécesseurs, confine au gâchis car la Belge a une voix pour le moins intéressante – à la fois claire et rauque juste ce qu’il faut. Dommage donc de ne la poser que sur des mélodies FM convenues (et c’est un euphémisme), sur des balades insipides et sur des refrains mille (dix mille) fois entendus. A ce niveau de non-personnalité, cela tient de l’exploit. Pas désagréable au demeurant mais sans intérêt aucun si ce n’est celui de finir sur une série guimauve pour ados.
My Space
Denis Z.
Retour


 
 Playlists
    CANAL B
    RCF ALPHA
    NEXT
 Archives
 Les Photos
 Liens
 Recherche
 



Suivez nous :

Facebook LaMagicBox Twitter Lamagicbox