La Nouvelle Vague - St Malo
Accueil
 News
 Reportages
 Festivals
 Interviews
 Chroniques CD
    France
    Autoprod'
    Etranger
    Compils
    Oldies
 Agenda Concerts
 DicoNomy
 Ciné/DVD
 Lectures
 MP3/REAL/CLIP

rubrique photos

Nos Partenaires
Salle de Concert :
LA NOUVELLE VAGUE
La Nouvelle Vague - Saint Malo
Librairies :
BOOK IN EAST
Librairie Book in East - expédition gratuite dans le monde entier
DAVID LONG 68
Librairie David Long 68 - expédition gratuite dans le monde entier
Evénementiel :
ARTLIGHTS
Artlights : Sonorisation eclairage Lasershow, ...
Les Radios :
CANAL B 94.0
Radio Canal B
IDFM 98.0
Radio IDFM
RADIO RCF ALPHA
Radio RCF
Référencement :
REF. GOOGLE
 
Chroniques CD Etranger



Richard Hawley – Late Night Final
2001 – 11 titres – 41'29 (Setanta / Le Village Vert / Wagram)
Sortie nationale le 13 novembre 2001
Musicien, Richard Hawley a prêté ses doigts et sa guitare sur scène à Beth Orton, Finlaye Quaye, Perry Farrel ou Robbie Williams (eh si ! et même All Saints !).
Originaire de Sheffield, Richard a décidé à 34 ans, qu'il devait faire le grand saut : les sept années passées dans les Longpigs et le remplacement de Russel Senior au sein de Pulp l'ont finalement encouragé dans cette voie.
Multi-instrumentiste, Richard joue sur ce CD, en plus de sa guitare, du piano, de l'orgue, de la batterie, de la basse ou de l'harmonica. Mais Richard Hawley confirme ici, surtout ses talents de chanteur et de songwriter (un premier EP éponyme est sorti en juin 2001).
Mélancolique et romantique, cet album est intemporel, perdu dans les nappes de brumes de l'esprit de son créateur. Entre Folk (Something is...) et Country (No way Home), l'album est riche d'ambiances feutrées (love of my life, precious sight…), au point de se croire parfois sur l'autoroute perdue d'une BO d'un film de David Lynch, entre Memphis et nulle part, l'oppressance et la violence en moins. Au final rares sont les titres qui nous rappellent ses longues années Pop si ce n'est Baby, you're my light, un titre que l'on croirait écrit par Guy Chadwick).
Last Night Final est à consommer sans modération, installé confortablement sur un beau canapé rouge, un verre de bon vin à la main, dans une ambiance blue velvet tamisée, en charmante compagnie.
Et si l'envie vous prenait de racheter l'intégrale d'Elvis ou de Leonard Cohen, ce ne sont que des effets secondaires imprévisibles et sans gravité apparente.
Mike S.
Retour


 
 Playlists
    CANAL B
    RCF ALPHA
    NEXT
 Archives
 Les Photos
 Liens
 Recherche
 



Suivez nous :

Facebook LaMagicBox Twitter Lamagicbox