La Nouvelle Vague - St Malo
Accueil
 News
 Reportages
 Festivals
 Interviews
 Chroniques CD
    France
    Autoprod'
    Etranger
    Compils
    Oldies
 Agenda Concerts
 DicoNomy
 Ciné/DVD
 Lectures
 MP3/REAL/CLIP

rubrique photos

Nos Partenaires
Salle de Concert :
LA NOUVELLE VAGUE
La Nouvelle Vague - Saint Malo
Librairies :
BOOK IN EAST
Librairie Book in East - expédition gratuite dans le monde entier
DAVID LONG 68
Librairie David Long 68 - expédition gratuite dans le monde entier
Evénementiel :
ARTLIGHTS
Artlights : Sonorisation eclairage Lasershow, ...
Les Radios :
CANAL B 94.0
Radio Canal B
IDFM 98.0
Radio IDFM
RADIO RCF ALPHA
Radio RCF
Référencement :
REF. GOOGLE
 
Chroniques CD Etranger



Calla - Strength in numbers
2007 – 13 titres – 52'49

Style : Rock
Label : Beggars Banquet / Naïve

Note : 6,5/10

Collisions, le quatrième nous aura permis de faire le deuil de Televise, le troisième. Calla est aujourd'hui un groupe bati pour gagner et tant pis, s'il a perdu ses principes bancals et donc originaux. Strength in numbers a la force d'un cinquième album, celle d'un groupe solide qui a intégré dans son rock ténébreux les claviers un peu indus de NIN ou Depeche Mode (Sanctify, qui semble être un oublié de Collisions), les guitares tremolos de Cure et surtout des tendances arty où les volutes sont reines (Blonde Redhead en version plus light). Du bon travail en somme pour un groupe suffisamment complexe pour séduire la critique et les exigeants et suffisamment formaté pour s'ouvrir à un plus grand public (Bronson degomme les ados rockeurs aussi surement que le grand Charles les petits malfrats). On leur donne raison...malgré tout. D'autant plus car Calla se permet encore quelques digressions inutiles car ne menant à rien... si ce n'est à faire joli (Sleep in Splendor). Ouf ! Calla n'en est pas à faire dans le 3' chrono. Le groupe cultive même quelques incongruités qui
hérisseraient le poil de n'importe quelques DA. Comme mettre une guitare aux cocottes zouk perdue au milieu de son morceau le plus porteur (Bronson justement). Le groupe pêche parfois par trop de larmoyant ou trop d'affecté, surtout dans la voix tendance pleurnicharde de Valle. L'effet voulu émotionnellement parlant devient un peu systématique. Mais Calla transporte toujours en son sein, quelques éléments plus poissards qui les refont tomber dans le terrestre du blues (Sylvia 's song, Stand Paralysed et encore plus le rocailleux Le gusta el fuego). Cela ne se fait pas en profondeur mais juste avec quelques guitares bur(i)nées. Celles-ci prennent le pouvoir sur le plus immédiat Simone (PJ Harvey-esque). Comme sur Collisions, le meilleur est peut-être pour la fin. Après Overshadowed en totale roue libre, Dancers in the dust, moins fou, joue sur l'impact d'une lente progression. Le genre de procédé de plus en plus classique mais qui fontionne toujours. Comme Calla en fait.
Site .
Denis Z.
Retour


 
 Playlists
    CANAL B
    RCF ALPHA
    NEXT
 Archives
 Les Photos
 Liens
 Recherche
 



Suivez nous :

Facebook LaMagicBox Twitter Lamagicbox