La Nouvelle Vague - St Malo
Accueil
 News
 Reportages
 Festivals
 Interviews
 Chroniques CD
    France
    Autoprod'
    Etranger
    Compils
    Oldies
 Agenda Concerts
 DicoNomy
 Ciné/DVD
 Lectures
 MP3/REAL/CLIP

rubrique photos

Nos Partenaires
Salle de Concert :
LA NOUVELLE VAGUE
La Nouvelle Vague - Saint Malo
Librairies :
BOOK IN EAST
Librairie Book in East - expédition gratuite dans le monde entier
DAVID LONG 68
Librairie David Long 68 - expédition gratuite dans le monde entier
Evénementiel :
ARTLIGHTS
Artlights : Sonorisation eclairage Lasershow, ...
Les Radios :
CANAL B 94.0
Radio Canal B
IDFM 98.0
Radio IDFM
RADIO RCF ALPHA
Radio RCF
Référencement :
REF. GOOGLE
 
Chroniques CD Etranger



Sophia – Technology won’t save us
2006 – 10 titres – 39’46

Style : rock sombre éclairé
Label : The flower shop recordings/Differ-ant

Note : 8/10

Le dernier opus de Sophia résume tout ce dont est capable Robin Proper-Sheppard que ce soit au sein de Sophia (pour ce qui représente déjà le 5e album) mais aussi son groupe précédent The God Machine. D’ailleurs, le morceau-titre en ouverture restitue intact l’univers plus expérimental de cette première aventure musicale : un instrumental d’abord printanier qui finit par devenir carrément flippant. Proper-Shepard est amateur de chaud-froid et d’éclair de noirceur insondable. Il est aussi capable de sortir un single calibré, à la batterie millimétrée mais riche et intelligent (Pace…plus tard ce sera Lost tout aussi efficace et prenant à la manière d’un titre de Greg Dulli). Dans sa volonté de paraître plus humain et plus consensuel (virage accentué avec people are like seasons), il pond aussi une petite balade un peu balourde et franchement niaise (Where are you now). En 3 morceaux, Sophia montre toute l’étendue de sa palette, les meilleures idées qui ont germé dans sa tête et l’écueil le plus fâcheux dans lequel il peut tomber.
Robin renie parfois ce qui en fait un songwriter de talent, essayant de trouver un ton plus spontanément (et artificiellement) humain. Dans ces moments-là (réduit ici à un seul titre déjà nommé), l’homme a parfois tendance à en faire trop dans sa volonté d’émouvoir par des voies traditionnelles, alors que le salut peut naître d’une seule voix décharnée et une simple guitare acoustique (Big city riot). Le Sophia que l’on préfère - et de loin - est celui où il construit de petites miniatures qui sur la longueur se révèlent sur la longueur, grandiose. Les pistes et instruments se font et se défont dans un ballet incessant mené de main de maître par son auteur. Dès lors, Les clivages entre électronique, électrique et acoustique n’existent et Proper-Shepard apparaît comme un brillant compositeur d’aujourd’hui. La technologie ne nous sauvera pas, comme le dit le titre, mais utilisé pas comme une fin en soi, avec cette intelligence-là, elle donne un excellent album.
Denis Z.
Retour


 
 Playlists
    CANAL B
    RCF ALPHA
    NEXT
 Archives
 Les Photos
 Liens
 Recherche
 



Suivez nous :

Facebook LaMagicBox Twitter Lamagicbox