La Nouvelle Vague - St Malo
Accueil
 News
 Reportages
 Festivals
 Interviews
 Chroniques CD
    France
    Autoprod'
    Etranger
    Compils
    Oldies
 Agenda Concerts
 DicoNomy
 Ciné/DVD
 Lectures
 MP3/REAL/CLIP

rubrique photos

Nos Partenaires
Salle de Concert :
LA NOUVELLE VAGUE
La Nouvelle Vague - Saint Malo
Librairies :
BOOK IN EAST
Librairie Book in East - expédition gratuite dans le monde entier
DAVID LONG 68
Librairie David Long 68 - expédition gratuite dans le monde entier
Evénementiel :
ARTLIGHTS
Artlights : Sonorisation eclairage Lasershow, ...
Les Radios :
CANAL B 94.0
Radio Canal B
IDFM 98.0
Radio IDFM
RADIO RCF ALPHA
Radio RCF
Référencement :
REF. GOOGLE
 
Chroniques CD Etranger



Okay – Low road
2006 - 11 titres – 44’46

Style : indie pop folk
Label : Ruminance / Pias

Note : 9/10

La vie est ainsi faîte : Martin Anderson est atteint d’une maladie rare de l’estomac qui l’oblige à demeurer chez lui presque tous les jours, relié à une intraveineuse. C’est dur d’autant quand on a été le leader du groupe Dilute, collaboré avec Kenseth Thibideay (Pinback) sous le nom de Howard Hello et fait différents enregistrements sous le nom de Jacques Kopstein. La maladie ne guérit pas de l’envie de faire de la musique, mais il faut dès lors composer différemment. Heureusement, le home studio (qui n’a jamais aussi bien porté son nom) existe et Martin rebaptisé Okay, son alter ego musical qui vit au-delà de la maladie, possède une palette musicale étendue pour faire vivre son « univers personnel ». Là aussi, la formule est parfaitement bien adaptée : la musique de Okay vient de l’intime le plus profond mais à des visées (visions ?) universelles.
Martin parle donc de lui, mais aussi de Bush ; une musique urbi et orbi, inventive et pleine d’instruments analogiques qui prend de la hauteur, au-dessus de la chambre de Martin, de l’Amérique et finalement dans les étoiles. Low road rappellera un peu la musique de Pinback, un peu celle de Viva Voce (période The heat can melt your brain), deux groupes adeptes de la musique de chambre. Okay redonne vitalité et fraîcheur à la pop-folk américaine. D’ailleurs, la perception que l’on peut avoir sur la voix de Martin change radicalement en cours d’écoute. D’abord perçue comme souffreteuse (sans doute à cause de ce que l’on sait), elle devient à nos oreilles une simple particularité vocale, à l’instar de Devendra Banhart. Pour Okay, la route est lente mais dieu, quelle est belle !
Denis Z.
Retour


 
 Playlists
    CANAL B
    RCF ALPHA
    NEXT
 Archives
 Les Photos
 Liens
 Recherche
 



Suivez nous :

Facebook LaMagicBox Twitter Lamagicbox