La Nouvelle Vague - St Malo
Accueil
 News
 Reportages
 Festivals
 Interviews
 Chroniques CD
    France
    Autoprod'
    Etranger
    Compils
    Oldies
 Agenda Concerts
 DicoNomy
 Ciné/DVD
 Lectures
 MP3/REAL/CLIP

rubrique photos

Nos Partenaires
Salle de Concert :
LA NOUVELLE VAGUE
La Nouvelle Vague - Saint Malo
Librairies :
BOOK IN EAST
Librairie Book in East - expédition gratuite dans le monde entier
DAVID LONG 68
Librairie David Long 68 - expédition gratuite dans le monde entier
Evénementiel :
ARTLIGHTS
Artlights : Sonorisation eclairage Lasershow, ...
Les Radios :
CANAL B 94.0
Radio Canal B
IDFM 98.0
Radio IDFM
RADIO RCF ALPHA
Radio RCF
Référencement :
REF. GOOGLE
 
Chroniques CD Etranger



Jacopo Andreini – bossa storta
2006 – 12 titres – 39’55

Style : Chanson, pop, jazz, world tordues
Label : Saravah / Socadisc

Note : 7/10

Jacopo Andreini a trouvé la formule juste pour décrire sa musique : Bossa storta. « Bossa tordue » en français. On ne pouvait en attendre pas moins de la part du batteur/saxophoniste de L’enfance rouge, un trio réputé pour sa musique barrée. Jacopo est adepte de free jazz, d’avant-garde en tout genre. Cela ne l’empêche pas de vouloir faire de la chanson, de la bossa ou de la pop. Mais à sa manière et donc tordue. Que voulez-vous, on ne se refait pas. Cançao pra Alicia, petit air ensoleillé carioca, se termine sur un sax échevelé à la Coltrane. Jacopo à les idées larges même quand son inspiration se veut plus proche de la chanson, un peu comme un Paolo Conte underground, il ne peut s’empêcher d’aller chercher sur les trottoirs de Buenos Aires ou de Rio de ce qui fera le sel de sa musique (Cru, tatuagem, coi, chantés en français). Quand il fait dans un jazz cool de thé dansant, il s’acoquine de turn tables (Costanova).
Sur Concentrique, possible petit hymne de défilé de carnaval brésilien, la basse sourde (rock new yorkais) élimine toute la festivité annoncée du morceau. Dans le même ordre d’idée, il reprend Io si, le fameux titre que Luigi Tenco (alors amant de Dalida) avait interprété au festival de San Remo avant de se donner la mort dans la solitude de sa loge. Andreini débarrasse la chanson de tous ses strasses et ses paillettes et en fait un pathétique chant crépusculaire désespéré (Tenco prend des allures de Ian Curtis latin, oserait-on avancer comme comparaison ?). Pour toutes ses raisons, Jacopo est l’empêcheur de tourner en rond. Avec lui, tout est permis et sa vision musicale transgressive se joue des codes musicaux. Bossa storta est néanmoins plus qu’un exercice de style et Canifs se déguste sans aucune pensée intellectuelle, pour le simple plaisir des oreilles face à une musique cinématographique.
Denis Z.
Retour


 
 Playlists
    CANAL B
    RCF ALPHA
    NEXT
 Archives
 Les Photos
 Liens
 Recherche
 



Suivez nous :

Facebook LaMagicBox Twitter Lamagicbox