La Nouvelle Vague - St Malo
Accueil
 News
 Reportages
 Festivals
 Interviews
 Chroniques CD
    France
    Autoprod'
    Etranger
    Compils
    Oldies
 Agenda Concerts
 DicoNomy
 Ciné/DVD
 Lectures
 MP3/REAL/CLIP

rubrique photos

Nos Partenaires
Salle de Concert :
LA NOUVELLE VAGUE
La Nouvelle Vague - Saint Malo
Librairies :
BOOK IN EAST
Librairie Book in East - expédition gratuite dans le monde entier
DAVID LONG 68
Librairie David Long 68 - expédition gratuite dans le monde entier
Evénementiel :
ARTLIGHTS
Artlights : Sonorisation eclairage Lasershow, ...
Les Radios :
CANAL B 94.0
Radio Canal B
IDFM 98.0
Radio IDFM
RADIO RCF ALPHA
Radio RCF
Référencement :
REF. GOOGLE
 
Chroniques CD Etranger



Apse - spirit
2006 – 10 titres – 52’34

Style : Post-rock
Label : Acuarela / Differ-ant

Note : 7,5/10

Après un premier EP remarqué en 2005, les Américains de Apse reviennent avec un long format épousant encore plus les contours Radiohead-esque de Kid A et d'Amnesiac. Certains moments de Spirit évoque au plus haut point le musique de la bande de Thom Yorke (comme le traitement de la voix), comme une nouvelle preuve de l'impact majeur que les Anglais auront eu sur la musique rock. Une ressemblance parfois troublante (quid de Apse si Radiohead n'avait pas existé ?). Mais le jeu va consister dès lors à chercher les divergences qu'Apse amène par rapport à son illustre prédécesseur. Et elles sont aussi subtiles que nombreuses. En premier lieu, le groupe américain se distingue par son absence d'électronique (faisant fi de son précédent EP) préférant des instruments vieillots, comme un piano bastringue sur Wind through the walls.
Comme Radiohead est amateur de la rupture de ton, passant de titres ambiants à d'autres saturés, Apse assemble son album comme un grand tout, une oeuvre qui amènent progressivement ses transitions et où les thèmes débordent allègrement sur les. Spirit s'écoute donc d'une traite comme un grand trip. Cette impression de voyage musical est accentuée par l'omniprésence des batteries dont le jeu martelé renvoie même au tout premier album de Dead Can Dance (au moment où le duo étaient encore marqué par le punk et la new wave mais avaient déjà incorporé des éléments de tribalisme). Le rapprochement avec DCD ne s'arrête pas là, Apse arrivant à donner une grandiloquence sourde à sa musique, affleurant des rivages dangereux (d'où DCD est parfois tombé) pour un final haut en noirceur. Ces différences feront-elles d'Apse un groupe désolidarisé de son modèle et intéressant en soi ? On a tout lieu de le croire même si chacun pourra juger lui-même. Mais si tel n'est le cas, la maîtrise du genre évidente chez Apse, pourra réconcilier tout le monde.
Denis Z.
Retour


 
 Playlists
    CANAL B
    RCF ALPHA
    NEXT
 Archives
 Les Photos
 Liens
 Recherche
 



Suivez nous :

Facebook LaMagicBox Twitter Lamagicbox