La Nouvelle Vague - St Malo
Accueil
 News
 Reportages
 Festivals
 Interviews
 Chroniques CD
    France
    Autoprod'
    Etranger
    Compils
    Oldies
 Agenda Concerts
 DicoNomy
 Ciné/DVD
 Lectures
 MP3/REAL/CLIP

rubrique photos

Nos Partenaires
Salle de Concert :
LA NOUVELLE VAGUE
La Nouvelle Vague - Saint Malo
Librairies :
BOOK IN EAST
Librairie Book in East - expédition gratuite dans le monde entier
DAVID LONG 68
Librairie David Long 68 - expédition gratuite dans le monde entier
Evénementiel :
ARTLIGHTS
Artlights : Sonorisation eclairage Lasershow, ...
Les Radios :
CANAL B 94.0
Radio Canal B
IDFM 98.0
Radio IDFM
RADIO RCF ALPHA
Radio RCF
Référencement :
REF. GOOGLE
 
Chroniques CD Etranger



Raphelson - Hold this moment
2006 - 11 titres – 36'50

Style : Jeff Buckley
Label : Gentlemen / Pias

Note : 7/10

Quand on joue déjà dans un groupe de rock, faire un album solo est une bonne occasion d'exprimer des sentiments plus personnels et de proposer une musique différente. Ce constat ne change pas avec Raphaël Enard, chanteur-guitariste de Magicrays qui le temps d'un album solo se tranforme en Raphelson. Encouragé par John Parish, Raphaël se découvre, s'expose, laisse de côté les décibels pour nous retourner les sangs. Libéré du carcan du groupe, il s'essaye à d'autres arrangements, d'autres instruments (le banjo, le mellotron, l'orgue, le piano, la harpe sur Serene). La voix vibrante est au centre de la musique mais derrière, sans tapages mais avec une sensiblité XXL, le suisse cisèle sa musique comme un artisan-orfèvre. Hold this moment still est un album intimiste, enregistré à la maison, sans doute le soir au coin de la cheminée.
Raphelson véhicule des trésors d'émotion et semble touché par la grace. A telle enseigne, que l'on croirait entendre Jeff Buckley. Quand je dis "entendre Jeff Buckley", je minimise : Raphelson EST Jeff Buckley. Sa plus parfaite incarnation, encore plus que Nicolas Leroux de Overhead à la voix pourtant très proche. Ne pas dire que l'on a de vrais frissons à l'écoute de Celebrate, Red Sycomore et quelques autres serait mentir de manière éhonté. Mais cette ressemblance troublante, si elle démontre tout le talent de Raphelson, met aussi quelque peu mal à l'aise. On se raisonne, se disant que ce pauvre Raphael ne mérite d'être critiquer sous prétexte d'avoir une voix magnifique qui appartenait déjà à une icone morte du rock. Mais bon...Donc, je vous laisse juge d'être irrité ou tout simplement séduit voire retourné par Raphelson.

Denis Z.
Retour


 
 Playlists
    CANAL B
    RCF ALPHA
    NEXT
 Archives
 Les Photos
 Liens
 Recherche
 



Suivez nous :

Facebook LaMagicBox Twitter Lamagicbox