La Nouvelle Vague - St Malo
Accueil
 News
 Reportages
 Festivals
 Interviews
 Chroniques CD
    France
    Autoprod'
    Etranger
    Compils
    Oldies
 Agenda Concerts
 DicoNomy
 Ciné/DVD
 Lectures
 MP3/REAL/CLIP

rubrique photos

Nos Partenaires
Salle de Concert :
LA NOUVELLE VAGUE
La Nouvelle Vague - Saint Malo
Librairies :
BOOK IN EAST
Librairie Book in East - expédition gratuite dans le monde entier
DAVID LONG 68
Librairie David Long 68 - expédition gratuite dans le monde entier
Evénementiel :
ARTLIGHTS
Artlights : Sonorisation eclairage Lasershow, ...
Les Radios :
CANAL B 94.0
Radio Canal B
IDFM 98.0
Radio IDFM
RADIO RCF ALPHA
Radio RCF
Référencement :
REF. GOOGLE
 
Chroniques CD Etranger



Les Georges Leningrad – Sangue Puro
2006 - 10 titres – 39’38

Style : Electro punk
Label : Tomlab / La Baleine
A l’écoute de Sangue Puro, on se dit qu’avec les Georges Leningrad, le spectacle sur scène est garanti. Il n’y a qu’à voir leurs visages grimés et écouter leur musique pour imaginer tout de suite le happening que cela peut donner. Un sabbat dédié au dieu synthétique, une chaleur blanche prête à envahir toutes les salles. Sans les images et l’émotion live, cela ne s’appréhende pas de la même manière. Les Georges Leningrad sont des performers, jouant volontiers les marginaux de foire, prêt à tout justement pour jouer les extrémistes. Le problème c’est que le scandale annoncé reprend les principes d’une musique d’il y a 30 ans. Et c’est là que le bas blesse, la force expressionniste s’en trouve quelque peu émoussée…Depuis Suicide, on sait que le punk peut exister dans la sphère synthétique. Un axiome que les Georges Leningrad reprennent à leur compte (l’honnête Mammal beat). Tout comme celui édicté par The Cure que la new wave peut être tribale et « pornographique » (Sangue Puro). Les Canadiens vont plus loin que les corbeaux anglais (mais vont-ils « mieux » ?), s’inspirant sans doute de quelques tribus d’Amérique du Nord pour entamer une danse de la pluie (Eli eli Lamma sabachtani). Avec le trio Canadien, les pauses de March of Pigs de NIN deviennent un morceau entier (Skulls in the closet). Preuve que le minimalisme n’est pas ici un vain mot. La voix de furie se charge de donner une incarnation à cette folie, en bon élève de Nina Hagen, de Cobra Killer voire en amie de cause de Peaches (le bon_avouons-le_ hip hop torve Sleek answer). A vouloir être en permanence en marge, les Georges Leningrad laissent l’auditeur en rade. A moins que celui-ci ne soit vraiment amateur de cirques.
Site

3/10
Denis Z.
Retour


 
 Playlists
    CANAL B
    RCF ALPHA
    NEXT
 Archives
 Les Photos
 Liens
 Recherche
 



Suivez nous :

Facebook LaMagicBox Twitter Lamagicbox