La Nouvelle Vague - St Malo
Accueil
 News
 Reportages
 Festivals
 Interviews
 Chroniques CD
    France
    Autoprod'
    Etranger
    Compils
    Oldies
 Agenda Concerts
 DicoNomy
 Ciné/DVD
 Lectures
 MP3/REAL/CLIP

rubrique photos

Nos Partenaires
Salle de Concert :
LA NOUVELLE VAGUE
La Nouvelle Vague - Saint Malo
Librairies :
BOOK IN EAST
Librairie Book in East - expédition gratuite dans le monde entier
DAVID LONG 68
Librairie David Long 68 - expédition gratuite dans le monde entier
Evénementiel :
ARTLIGHTS
Artlights : Sonorisation eclairage Lasershow, ...
Les Radios :
CANAL B 94.0
Radio Canal B
IDFM 98.0
Radio IDFM
RADIO RCF ALPHA
Radio RCF
Référencement :
REF. GOOGLE
 
Chroniques CD Etranger



I' m not a gun - We think as instruments
2006 - 10 titres - 48'50

Style : Post-rock / Electronica
Label : City centre offices / la Baleine
Revoilà John Tejada et Takeshi Nishimoto, un duo de musiciens bien décidés à donner vie à leur projet I'm not a gun et cela malgré leur éloignement : John, le DJ Techno, vit aux USA et Takeshi, le guitariste japonais virtuose, réside désormais à Berlin. Après Our lives on Wednesday , voici We think as instruments au titre pour le moins évocateur. Même instrumentale, la musique du duo a la volonté d'exprimer toute une palette d'émotions et de pas être que le fruit d'une réflexion. Le duo habille sa musique au goût du jour avec des programmations Electronica (une spécialité du label City centre Offices), mais il compte surtout sur le jeu de guitare de Nishimoto pour donner de la chaleur à un genre de musique souvent froid. Nishimoto a l'étoffe et le son d'un vrai guitariste jazz. Il mène le jeu, donnant envie à John de se mettre à la batterie, la basse et même à une deuxième guitare pour ceux qui donnent au final les meilleurs titres de l'album (As far as forever goes, continous sky). Sur ce final, I'm not a gun pense à la montée dramatique, il raisonne pour rendre sa musique efficacement abrasive. On en oublie presque quelques tentatives moyennement concluantes : a letter from the past au son d'un sarod indien ou l'électro-minimaliste Rush hour traffic, intéressant mais un peu banal. Le premier album était bien comme il faut, un peu trop d'ailleurs, celui-là pousse plus loin ce que peut donner la rencontre de deux musiciens talentueux. Ils se lâchent plus pour notre plus grand plaisir.
Denis Z.
Retour


 
 Playlists
    CANAL B
    RCF ALPHA
    NEXT
 Archives
 Les Photos
 Liens
 Recherche
 



Suivez nous :

Facebook LaMagicBox Twitter Lamagicbox