La Nouvelle Vague - St Malo
Accueil
 News
 Reportages
 Festivals
 Interviews
 Chroniques CD
    France
    Autoprod'
    Etranger
    Compils
    Oldies
 Agenda Concerts
 DicoNomy
 Ciné/DVD
 Lectures
 MP3/REAL/CLIP

rubrique photos

Nos Partenaires
Salle de Concert :
LA NOUVELLE VAGUE
La Nouvelle Vague - Saint Malo
Librairies :
BOOK IN EAST
Librairie Book in East - expédition gratuite dans le monde entier
DAVID LONG 68
Librairie David Long 68 - expédition gratuite dans le monde entier
Evénementiel :
ARTLIGHTS
Artlights : Sonorisation eclairage Lasershow, ...
Les Radios :
CANAL B 94.0
Radio Canal B
IDFM 98.0
Radio IDFM
RADIO RCF ALPHA
Radio RCF
Référencement :
REF. GOOGLE
 
Chroniques CD Etranger



Calexico - Garden ruin
2006 - 11 titres - 40'35

Style : pop-folk
Label : City slang / Cooperative music/Naïve
Joey Burns le dit lui même : "le fait d'avoir tourné avec Wilco et Iron and Wine a certainement eu une incidence...". Le 5e album de Calexico est donc différent des précédents et loin de Hot rail qui avait fixé l'image mariachi du groupe de Tucson auprès du grand public. Après, il y avait eu Feast of wire, un album difficile sous influence jazz et électronica. Aujourd'hui, Calexico se repositionne dans un virage plus pop, carrément grand public qui font de Cruel et de Bisbee ou le pêchu Letter to Bowie Knife, des candidats idéals pour truster les charts US. Bien troussés mais un peu trop FM pour être honnêtes. Le groupe fait du pied au plus grand nombre mais arrive épisodiquement à tirer son épingle du jeu. On retient sa respiration sur la berceuse Smash et Luck dime retrouve le feeling de Josh Rouse. Le groupe reste fidèle à ses envies d'exotisme avec le réussi Roka (danza la muerte) (presque plus cubain que mexicain) et chante même en français (l'expressionniste Nom de plume, proche de nos Oscar Matzerath, est un folk décharné jouant les épouvantails à corbeaux...). Burns et Convertino sont vraiment des musiciens à part, un sentiment qui nous fait encore plus regretté la prise de risque un peu minimum d'une partie de l'album. Alors Garden ruin, album mineur dans la discographie de Calexico ? Sans doute même s'il s'agit quand même de Calexico ! Et puis, il y a une vraie apothéose finale : All Systems red, qui commence comme une pépère folk song au charme boisé pour prendre une progressive intensité rock. Etonnant en fin de compte.
Denis Z.
Retour


 
 Playlists
    CANAL B
    RCF ALPHA
    NEXT
 Archives
 Les Photos
 Liens
 Recherche
 



Suivez nous :

Facebook LaMagicBox Twitter Lamagicbox