La Nouvelle Vague - St Malo
Accueil
 News
 Reportages
 Festivals
 Interviews
 Chroniques CD
    France
    Autoprod'
    Etranger
    Compils
    Oldies
 Agenda Concerts
 DicoNomy
 Ciné/DVD
 Lectures
 MP3/REAL/CLIP

rubrique photos

Nos Partenaires
Salle de Concert :
LA NOUVELLE VAGUE
La Nouvelle Vague - Saint Malo
Librairies :
BOOK IN EAST
Librairie Book in East - expédition gratuite dans le monde entier
DAVID LONG 68
Librairie David Long 68 - expédition gratuite dans le monde entier
Evénementiel :
ARTLIGHTS
Artlights : Sonorisation eclairage Lasershow, ...
Les Radios :
CANAL B 94.0
Radio Canal B
IDFM 98.0
Radio IDFM
RADIO RCF ALPHA
Radio RCF
Référencement :
REF. GOOGLE
 
Chroniques CD Etranger



Ministry - Rio Grande Blood
2006 - 13 titres - 51’27
Genre : Métal-Indus énervé
Label :13th Planet records/Soulfood Music
“Je suis une arme de destruction de masse/Je suis un dictateur violent/Je suis le “Mal” /Je suis un con” admet George W Bush sur Rio Grande Blood, le titre qui ouvre l’album. La vérité, enfin!
Après l’explosif, très politisé Houses of The Molé (2004) qui avait été acclamé par les critiques, Al Jourgensen mène une nouvelle fois la charge contre le Président américain et sa politique étrangère sanguinaire. Si Houses… marquait un retour de Ministry à ses racines rock les plus dures, Rio Grande Blood monte à un cran supérieur dans la direction d’une attaque sans restrictions: un véritable coup d’Etat sonique. Pour cela, Al a enrôlé les services de deux anciens acolytes, deux forces de la nature: Raven, du légendaire groupe britannique Killing Joke, et Tommy Victor des bruitistes métal Prong. Ensemble, ils forment une fraternité musicale dont la marche sur Washington - rythmée par la batterie furieuse de Mark Baker – ne peut être stoppée.
Le premier titre, Rio Grande Blood, pose les fondations de l’album: une batterie tonitruante, une basse sombre et des guitares lourdes, dévastatrices. Mais attendez la suite… Señor Peligro est tout simplement apocalyptique: avec ses guitares gonflées à bloc et prêtes à exploser, le son flirte avec le Black Métal. Tout l’album suit dans cette lignée, une attaque brutale et sans pitié de la droite conservatrice, de l’armée, de Washington, de la désinformation généralisée.

Jetez une oreille sur le “charmant” Sgt Major qui aboie ses ordres sur Gangreen: “je suis un Marine/Je suis un dur/Je suis entrainé”. L’Amérique devrait plutôt écouter Lies Lies Lies, un morceau rageur et rassembleur assez puissant pour “renverser le Gouvernement des Etats-Unis”.
On trouve également un remixe de The Great Satan, un morceau figurant sur la compilation anniversaire Rantology (Novembre 2005) fêtant les 25 ans de Ministry, et nominé pour un Grammy Award 2006 dans la catégorie Meilleure Performance Métale. Un morceau de metal classique au solo de guitare glorieux et à la batterie chargée d’adrénaline.
Si un Ministry plus familier retourne sur Fear Is Big Business ou Yellow Cake, il y a définitivement quelque chose de plus sur cet album, un changement de ton. Mon morceau préféré sera Ass Clown (avec la voix de Jello Biafra): il commence par une intro malsaine qui vous colle la chair de poule; on y entend des grincements d’instruments, une voix dérangeante qui se transforme en rire sinistre. Puis, c’est l’explosion de son…
Explosif.
www.thirteenthplanet.com
www.ministrymusic.org

English version

La version anglaise originale de cet article apparaît dans le numéro 2 du webzine Drowning In Odium (www.drowningodium.com)

Fabienne T.
Retour


 
 Playlists
    CANAL B
    RCF ALPHA
    NEXT
 Archives
 Les Photos
 Liens
 Recherche
 



Suivez nous :

Facebook LaMagicBox Twitter Lamagicbox