La Nouvelle Vague - St Malo
Accueil
 News
 Reportages
 Festivals
 Interviews
 Chroniques CD
    France
    Autoprod'
    Etranger
    Compils
    Oldies
 Agenda Concerts
 DicoNomy
 Ciné/DVD
 Lectures
 MP3/REAL/CLIP

rubrique photos

Nos Partenaires
Salle de Concert :
LA NOUVELLE VAGUE
La Nouvelle Vague - Saint Malo
Librairies :
BOOK IN EAST
Librairie Book in East - expédition gratuite dans le monde entier
DAVID LONG 68
Librairie David Long 68 - expédition gratuite dans le monde entier
Evénementiel :
ARTLIGHTS
Artlights : Sonorisation eclairage Lasershow, ...
Les Radios :
CANAL B 94.0
Radio Canal B
IDFM 98.0
Radio IDFM
RADIO RCF ALPHA
Radio RCF
Référencement :
REF. GOOGLE
 
Chroniques CD Etranger



El Hijo - La piel del oso
2006 - 5 titres - 19'26

Style : Folk de chambre
Label : Acuarela / Differ-ant
El Hijo est le projet solo d' Abel Hernandez chanteur de Migala et guitariste d' Emak Bakia, ce qui mérite d'office une écoute attentive. "El Hijo" veut dire "le fils" et dès les premières notes d' Esa musica sombria on se fonde l'idée que Hernandez se place en fils spirituel de Nick Drake, une même quiétude sombre, un même charme boisé. Sauf que l'Espagnol brouille aussitôt les cartes : dans cette aventure solo, il est accompagné de cordes mais aussi de cuivres. L'ambiance au sein du même morceau change radicalement ; la musique se mue en valse de l'Est. Au-delà du tour de force en soi de varier d'humeur aussi facilement que de chemises, Hernandez nous convient dans un univers aussi bigarré que celui de Matt Elliott, de Jack The Ripper, de Tom Waits... mais version espagnole (Le Mans toujours en groupe fondateur). La musique garde toujours son côté intimiste, la voix d'Hernandez, profondement proche et humaine, étant toujours au centre des chansons. (Gorilas en la hiebla et son côté Red House Painters). Car le secret est là, Hernandez est peut-être à la tête d'un orchestre mais celui-ci est "minimaliste", un orchestre de (petite) chambre, un ensemble de poche. Rien ne sonne comme ostentatoire, même quand les arrangements de cordes rappellent Michael Nyman (Los salvares) Hernandez reste toujours à hauteur d'homme. Le songwriter se laisse enivrer par une sérénade à la fin de son EP ; il reste digne et grand jusqu'au bout.
Denis Z.
Retour


 
 Playlists
    CANAL B
    RCF ALPHA
    NEXT
 Archives
 Les Photos
 Liens
 Recherche
 



Suivez nous :

Facebook LaMagicBox Twitter Lamagicbox