La Nouvelle Vague - St Malo
Accueil
 News
 Reportages
 Festivals
 Interviews
 Chroniques CD
    France
    Autoprod'
    Etranger
    Compils
    Oldies
 Agenda Concerts
 DicoNomy
 Ciné/DVD
 Lectures
 MP3/REAL/CLIP

rubrique photos

Nos Partenaires
Salle de Concert :
LA NOUVELLE VAGUE
La Nouvelle Vague - Saint Malo
Librairies :
BOOK IN EAST
Librairie Book in East - expédition gratuite dans le monde entier
DAVID LONG 68
Librairie David Long 68 - expédition gratuite dans le monde entier
Evénementiel :
ARTLIGHTS
Artlights : Sonorisation eclairage Lasershow, ...
Les Radios :
CANAL B 94.0
Radio Canal B
IDFM 98.0
Radio IDFM
RADIO RCF ALPHA
Radio RCF
Référencement :
REF. GOOGLE
 
Chroniques CD Etranger



Colt - This Things can’t hurt you now so throw them in the fire
2005 - 12 titres - 50’14

Style : électro-rock sombre et organique
Label : Something To Listen To / Cargo Records
Les émotions, les sensations et les atmosphères peuvent parfois s’avérer difficiles à exprimer par les mots. Et le premier album de Colt n’est que pure émotion. La personnalité unique de la chanteuse Andrea s’affiche partout sur le CD : dans la blancheur dominante du coffret, dans l’étrangeté des photos. Les chansons figurant sur l’album sont celles écrites et jouées sous la précédente identité du groupe, Living With Eating Disorders. Vous devez maintenant inspirer à fond et vous immerger complètement dans l’univers défiguré mais ensorcelant de Colt.
Les guitares ténébreuses et les sons électroniques organiques distordus se mélangent aux divers samples pour former une toile idéale sur laquelle Andrea peut peindre ses paroles évocatrices. Les mots nus et poétiques de la chanteuse et les mélodies amoureusement sculptées par Jared Hawkes semblent enfermés dans une relation compliquée et orageuse. Parfois, ils font délicatement l’amour : Fading Softly est caressante ;
sur Feeling, la voix apaisante, cajolante d’Andrea se mêle aux samples de foule et de chants de criquets et aux notes cliquetantes de piano. Lullaby et Menace sont des morceaux séduisants, sombres et enfumés. Mais alors, il y a également le douloureusement beau et sexuel Bodybag, qui vous colle la chair de poule. Il semble y avoir une constante ambiguïté dans la musique de Colt, une possible schizophrénie : l’innocence est constamment menacée par le péché; l’obsession du corps en fait à la fois un refuge et un ennemi haï; sur I Talk To God, une fascination blasphématoire pour les ténèbres ouvre un dialogue avec Dieu.... Cela amènerait n’importe qui à l’orée de la folie, et nous la frôlons à plusieurs reprises, quand la musique et la chanteuse semblent perdre le contrôle, les vagues d’hystérie se faisant de plus en plus urgentes (I Abort et Demon In The Wheels sont terrifiantes). Laissez-vous séduire par la beauté empoisonnée de Colt. Vous ne regretterez pas cette délicieuse faiblesse.
www.coltmusic.co.uk
www.somethingtolistento.com

English Version
Fabienne T.
Retour


 
 Playlists
    CANAL B
    RCF ALPHA
    NEXT
 Archives
 Les Photos
 Liens
 Recherche
 



Suivez nous :

Facebook LaMagicBox Twitter Lamagicbox