La Nouvelle Vague - St Malo
Accueil
 News
 Reportages
 Festivals
 Interviews
 Chroniques CD
    France
    Autoprod'
    Etranger
    Compils
    Oldies
 Agenda Concerts
 DicoNomy
 Ciné/DVD
 Lectures
 MP3/REAL/CLIP

rubrique photos

Nos Partenaires
Salle de Concert :
LA NOUVELLE VAGUE
La Nouvelle Vague - Saint Malo
Librairies :
BOOK IN EAST
Librairie Book in East - expédition gratuite dans le monde entier
DAVID LONG 68
Librairie David Long 68 - expédition gratuite dans le monde entier
Evénementiel :
ARTLIGHTS
Artlights : Sonorisation eclairage Lasershow, ...
Les Radios :
CANAL B 94.0
Radio Canal B
IDFM 98.0
Radio IDFM
RADIO RCF ALPHA
Radio RCF
Référencement :
REF. GOOGLE
 
Chroniques CD Etranger



Devendra Banhart - Cripple crow
2005 - 22 titres -74'23

Style : Néo baba
Label : XL / Naïve
Vous n'avez pas pu échapper à Devendra Banhart, barbe fournie, chèche en étendard. En couv' des Inrocks il y a quelques semaines, sur celle de Télérama il y a quelques mois, l'Américain est accueilli comme le messie par la presse bien pensante. La hype est d'autant plus forte que Banhart traîne dans son sillage toute sa clique, de CocoRosie à Antony and the Johnsons en passant par Spleen…Une telle unanimité risque à terme de provoquer le dégoût, un rejet qui serait fort regrettable car Banhart a du talent. Fut-ce-il peut-être un peu surestimé ? 2 albums sortis à peu d'intervalle nous ont fait découvrir son timbre flottant, présence vocale incroyable à moins d'être né dans le Delta du Mississippi. Cripple Crow fait déjà figure de grande œuvre : 22 titres, 1h15 de musique, du temps du vinyl cela se serait appelé un double album. Devendra Banhart marque surtout le retour du baba cool, figure emblématique de la fin des années 60, période de prise de position politique aussi radicale que non-violente mais aussi ouverture des shacras vers d'autre musique : le prénom indien de l'Américain favorise dès lors quelques explorations (lazy butterfly). Banhart a toujours les pieds dans la fange des racines musicales américaines, du blues, de la folk (c'est ce qui en fait son authenticité) mais il lorgne aussi vers le vénérable Caetono Veloso, trouvant chez le Brésilien un autre modèle de "coolitude". Tout ceci est bien joli, rempli d'idée, Banhart a un charisme que lui envierait la Terre entière mais sa musique porte en elle son propre aspect muséographique, la vénération pour une période révolue et une propension à en utiliser tous les clichés. En cela, Devendra Banhart n'est pas un visionnaire, ni un messie mais seulement un nostalgique.
Denis Z.
Retour


 
 Playlists
    CANAL B
    RCF ALPHA
    NEXT
 Archives
 Les Photos
 Liens
 Recherche
 



Suivez nous :

Facebook LaMagicBox Twitter Lamagicbox