La Nouvelle Vague - St Malo
Accueil
 News
 Reportages
 Festivals
 Interviews
 Chroniques CD
    France
    Autoprod'
    Etranger
    Compils
    Oldies
 Agenda Concerts
 DicoNomy
 Ciné/DVD
 Lectures
 MP3/REAL/CLIP

rubrique photos

Nos Partenaires
Salle de Concert :
LA NOUVELLE VAGUE
La Nouvelle Vague - Saint Malo
Librairies :
BOOK IN EAST
Librairie Book in East - expédition gratuite dans le monde entier
DAVID LONG 68
Librairie David Long 68 - expédition gratuite dans le monde entier
Evénementiel :
ARTLIGHTS
Artlights : Sonorisation eclairage Lasershow, ...
Les Radios :
CANAL B 94.0
Radio Canal B
IDFM 98.0
Radio IDFM
RADIO RCF ALPHA
Radio RCF
Référencement :
REF. GOOGLE
 
Chroniques CD Etranger



The National - Alligator
2005- 13 titres 48'05

Style : Indispensable !!
Label : Beggars Banquet /Naïve
Vous l'avez sans doute remarqué mais à la Magicbox nous n'avons pas forcément les mêmes goûts et sans tombez dans la foire d'empoigne, nos avis peuvent diverger sensiblement. C'est ce qui fait d'ailleurs, la richesse _si tant est qu'il y en ait une _ de ce webzine. Il est parfois dur de trouver l'accord parfait entre des envies de nouveautés formelles pour les uns et pour les autres, la fidélité des acquis, de cette énergie propre au rock et de ce toujours même émerveillement face à l'écriture pop et folk. Alors quand un album débarque et que tout le monde (avec l'arrivée de notre chère Nadège) est sur la même longueur, c'est peut-être qu'il se passe vraiment quelque chose. Ce n'est pas une parole d'évangile mais une parole de Magicbox, ce qui est déjà pas mal. The National n'est pas une découverte et Sad songs for dirty lovers avait déjà mis un coup de projecteur sur les cinq de Cincinnati. Mais Alligator franchit une étape décisive. Celle d'un groupe qui s'inscrit dans la continuité de plus belles pierres patrimoniales américaines ; des plus populaires, de Bruce Springsteen (de Nebraska) à REM aux plus cultes, d'American Music Club à Afghan Whigs. Celle d'un groupe qui a parfaitement intégré l'apport anglais de Joy Division ou Cure (The Geese of Beverly Road), la pose arty et la profondeur sombre. Une série de références qui serait un poids trop lourd à porter pour n'importe qui et qui rendrait clone la majorité. Mais The National est un groupe unique, comme la voix de son chanteur Matt Berninger. Un groupe qui peut faire côtoyer sur un même album des cordes en apesanteur (Val jester) et un rock défoulant et à l'emporte-pièce (Abel). Les arrangements, véritable superposition de tissus soyeux, ne sombrent jamais dans un trop plein de préciosité. Miracle d'équilibre, mine d'or d'émotions primesautières ou révélés avec le temps, Alligator est déjà un classique, un album qui ne propose pas une révolution mais jette un pont avec un talent énorme entre quelques-uns des plus brillants artistes de ces deux dernières décennies et par ce réarrangement avec l'Histoire et les sensibilités, affirme une nouvelle et singulière personnalité.
Denis Z.
Retour


 
 Playlists
    CANAL B
    RCF ALPHA
    NEXT
 Archives
 Les Photos
 Liens
 Recherche
 



Suivez nous :

Facebook LaMagicBox Twitter Lamagicbox