La Nouvelle Vague - St Malo
Accueil
 News
 Reportages
 Festivals
 Interviews
 Chroniques CD
    France
    Autoprod'
    Etranger
    Compils
    Oldies
 Agenda Concerts
 DicoNomy
 Ciné/DVD
 Lectures
 MP3/REAL/CLIP

rubrique photos

Nos Partenaires
Salle de Concert :
LA NOUVELLE VAGUE
La Nouvelle Vague - Saint Malo
Librairies :
BOOK IN EAST
Librairie Book in East - expédition gratuite dans le monde entier
DAVID LONG 68
Librairie David Long 68 - expédition gratuite dans le monde entier
Evénementiel :
ARTLIGHTS
Artlights : Sonorisation eclairage Lasershow, ...
Les Radios :
CANAL B 94.0
Radio Canal B
IDFM 98.0
Radio IDFM
RADIO RCF ALPHA
Radio RCF
Référencement :
REF. GOOGLE
 
Chroniques CD Etranger



Cobra killer - 76/77
2004 – 13 titres - 39'49

Style : Electro-punk/rock
Label : Monika enterprise / Import
Gina et Annika posent peinturlurées dans une vitrine mais sont prêtes à bondir sur vous comme un Cobra. Elles veulent par leur musique soigner le monde alors qu'elles mêmes trouvent dans le vin rouge, le meilleur des remèdes. Les deux Allemandes sont pour le moins excessives. Il y a 20 ans les Slits se roulaient par terre, affichaient en étendard une vulgarité outrancière comme pour mieux concasser l'image lisse et décorative de la femme. Les Cobra killer font la même chose, armées de leurs samplers dans des concerts tenant autant du happening, de la rencontre sportive (elles ont l'habitude de faire du catch) que de la rencontre musicale. A faire passer les Robots in Disguise pour deux sages collégiennes… L'album s'appelle 76/77, bien sûr en référence aux années punk, comme pour rappeler qu' un grand coup de pieds aux bonnes consciences est un acte salvateur. Au-delà de l'esprit, emmenée par de breaks aiguisés, la musique pioche allégrement dans l'histoire du Rock 'nd Roll. Comme les Cramps ou The 5, 6, 7, 8's (les japonaises vues dans "Kill Bill"), Cobra killer s'en va chercher régulièrement l'énergie rock dans les années 50-60. I like it when it burn a bit restitue la new wave habitée de PIL, synthétisme de rigueur sur fond de guitares abrasives (avec Eric D.Clark, clone vocal de Johnny Rotten !). Même dans le minimalisme synthétique de Mund Auf -augen zu ou de let's have a problem (avec intervention inopinée de guitare fuzz), Cobra killer crache son venin. Et, car les Allemandes ont beaucoup de talent et ne sont plus à une contradiction près, elles nous sortent au milieu de ce ravage organisé une superbe valse touchante comme une ballade en voiture chromée. Peaches s'est trouvée deux copines rock'n roll, l'esprit de 77 perdure… Deux bonnes nouvelles.
Le site de Cobra killer
Denis Z.
Retour


 
 Playlists
    CANAL B
    RCF ALPHA
    NEXT
 Archives
 Les Photos
 Liens
 Recherche
 



Suivez nous :

Facebook LaMagicBox Twitter Lamagicbox