La Nouvelle Vague - St Malo
Accueil
 News
 Reportages
 Festivals
 Interviews
 Chroniques CD
    France
    Autoprod'
    Etranger
    Compils
    Oldies
 Agenda Concerts
 DicoNomy
 Ciné/DVD
 Lectures
 MP3/REAL/CLIP

rubrique photos

Nos Partenaires
Salle de Concert :
LA NOUVELLE VAGUE
La Nouvelle Vague - Saint Malo
Librairies :
BOOK IN EAST
Librairie Book in East - expédition gratuite dans le monde entier
DAVID LONG 68
Librairie David Long 68 - expédition gratuite dans le monde entier
Evénementiel :
ARTLIGHTS
Artlights : Sonorisation eclairage Lasershow, ...
Les Radios :
CANAL B 94.0
Radio Canal B
IDFM 98.0
Radio IDFM
RADIO RCF ALPHA
Radio RCF
Référencement :
REF. GOOGLE
 
Chroniques CD Etranger



Julian Fane - Special forces
2004 - 12 tracks - 43'39

Style : Post-pop/Electronica
Label : Planet Mu / La Baleine
La pochette du premier album de ce Canadien de 21 ans est doublement signifiante : un paysage enneigé dans un style impressionniste à la Claude Monet. Avec Julian Fane, il sera autant question d'impressions que de filiations polaires évidentes avec d'autres artistes venus du froid. En premier lieu Sigur Ros tant la voix de Julian, éthéré mais irradiante évoquera celle des Islandais sur Safety man. Le Canadien se joue des éléments, faisant sortir des programmations d'elfes à la Mùm du blizzard (Disaster location). Si les fondations de sa musique sont souvent brumeuses (ambiant electronica), Julian Fane arrive à y ajouter des éléments, permettant de ne pas rester sur le terrain de la contemplation : là, ce sera un piano qui surnage sur un paysage saturé (Freezing in Haunted water); là, une rythmique mécanique et une ligne de chant à fleur de peau dont Thom Yorke est le dépositaire (Darknet, digne de Kid A). Julian Fane rappellera encore Radiohead tant par la voix que pour le clavier luminescent sur In space. Il y a bien quelques instrumentaux un peu caricaturaux, empoulés comme The birthday boys, tout orgue dehors. Mais au final, celui qui n'aurait pu n'être qu'un digne rejeton du post-rock et de l'électronica (bonne base mais risque de devenir un peu ennuyeux) devient un auteur à suivre. Un formaliste pervers au point de s'amuser à faire sonner synthétique des vrais violons (ou exactement le contraire) mais aussi une personnalité n'ayant pas d'épancher sa sentiments. Le feu sous la glace en quelque sorte.
MP3
Denis Z.
Retour


 
 Playlists
    CANAL B
    RCF ALPHA
    NEXT
 Archives
 Les Photos
 Liens
 Recherche
 



Suivez nous :

Facebook LaMagicBox Twitter Lamagicbox