La Nouvelle Vague - St Malo
Accueil
 News
 Reportages
 Festivals
 Interviews
 Chroniques CD
    France
    Autoprod'
    Etranger
    Compils
    Oldies
 Agenda Concerts
 DicoNomy
 Ciné/DVD
 Lectures
 MP3/REAL/CLIP

rubrique photos

Nos Partenaires
Salle de Concert :
LA NOUVELLE VAGUE
La Nouvelle Vague - Saint Malo
Librairies :
BOOK IN EAST
Librairie Book in East - expédition gratuite dans le monde entier
DAVID LONG 68
Librairie David Long 68 - expédition gratuite dans le monde entier
Evénementiel :
ARTLIGHTS
Artlights : Sonorisation eclairage Lasershow, ...
Les Radios :
CANAL B 94.0
Radio Canal B
IDFM 98.0
Radio IDFM
RADIO RCF ALPHA
Radio RCF
Référencement :
REF. GOOGLE
 
Chroniques CD Etranger



Destroyer - your blues
2004 – 12 titres - 46'18

Style : songwriting Glam rock
Label : Talitres / Chronowax
Daniel Bejar est à la fête ! Toujours membre de The New Pornographers, le Canadien continue de sortir régulièrement sous le nom de Destroyer ses propres chansons. 6e album et l'affirmation d'un style, par les temps qui courent, inimitable. Plus que jamais, Bejar adopte un chant outrancier, théâtral où le mot "interprète" reprend tout son sens. On pense évidemment au Bowie des années 70 voire au plus récent Hawskley Workman. Bejar semble tout droit sorti de "Phantom of Paradise"(Notorious lightning). Il hante l'Opéra…oh pardon sa chambre d'abord puis les studios JC/DC de Vancouver ensuite. Le Canadien travaille seul ou presque, donnant de la brillance à sa guitare acoustique et de l'émotion à son piano, jouant au chef d'orchestre pour des cordes synthétiques et des cuivres numériques. Il doit être grimé de maquillage outrancier et pailleté, se dit-on parfois alors qu'il n'a qu'un simple bonnet et une barbe de 10 jours. Son glam rock et sa pop baroque (Destroyer proche de Divine Comedy ?) sont peut-être faits de pacotilles, d'ersatz synthétiques, cela ne les empêche pas d'avoir de l'ampleur et du souffle (An actor revenge) et de faire éclater le talent de songwriting de Bejar et sa faculté de nous transporter. Sa solitude de "barockeur" de fond rend encore plus touchants Bejar, son attitude et ses envies, donnant aussi une patte encore plus particulière à sa musique. Ou comment faire de ce qui aurait pu être un handicap, un atout. D'ailleurs, sans son attirail glam, adoptant un folk dépouillé (what road, ) Bejar montre qu'il atteint aujourd'hui sa maturité de songwriter. On le juge exubérant, on le découvre aussi mélancolique (Certain things you ought to know) ou clair-obscur (It's gonna take an airplane avec une mélodie que l'on jugerait écrite par Greg Dully). Bejar étonne sans cesse, séduit tout le temps, et rentre dans la catégorie des grands originaux. Comme Bowie, comme Jonathan Richman, comme Scott Walker.
Le site de Talitres
MP3 : The Music lovers
Denis Z.
Retour


 
 Playlists
    CANAL B
    RCF ALPHA
    NEXT
 Archives
 Les Photos
 Liens
 Recherche
 



Suivez nous :

Facebook LaMagicBox Twitter Lamagicbox