La Nouvelle Vague - St Malo
Accueil
 News
 Reportages
 Festivals
 Interviews
 Chroniques CD
    France
    Autoprod'
    Etranger
    Compils
    Oldies
 Agenda Concerts
 DicoNomy
 Ciné/DVD
 Lectures
 MP3/REAL/CLIP

rubrique photos

Nos Partenaires
Salle de Concert :
LA NOUVELLE VAGUE
La Nouvelle Vague - Saint Malo
Librairies :
BOOK IN EAST
Librairie Book in East - expédition gratuite dans le monde entier
DAVID LONG 68
Librairie David Long 68 - expédition gratuite dans le monde entier
Evénementiel :
ARTLIGHTS
Artlights : Sonorisation eclairage Lasershow, ...
Les Radios :
CANAL B 94.0
Radio Canal B
IDFM 98.0
Radio IDFM
RADIO RCF ALPHA
Radio RCF
Référencement :
REF. GOOGLE
 
Chroniques CD Etranger



Opiate - sometimes
2003 - 6 titres - 23'44
Genre :Electro
Label : Morr music / La Baleine
Bjork a toujours eu la réputation de s'entourer non seulement de gens de talent mais surtout à la pointe dans leur art. Sur "Vespertine", il y avait Matmos, Herbert...mais on avait un peu oublié un peu le danois, Thomas Knak qui officie sous le nom de Opiate et qui avait co-écrit 2 titres avec l'Islandaise. Les curieux avaient pu repérer Opiate sur la compilation Seasonal Greetings avec un titre en forme de parenthèse boisé Snow Party. Nous le retrouvons ici avec plaisir mais avec cet EP, Knak élargit sa palette. On pourrait inscrire sa musique dans la droite ligne de Aphex Twin. Son entreprise de déconstruction utilise des programmations brisées d'où émergent des mélodies balbutiantes. Chez Knak, les samples sont impressionnistes : une attaque d'archet sur Perdrot, une piqure de piano trafiqué sur For Brian Alfred. Sur opiTTT, Knak se transforme en bruiteur de génie : capte-t-il le quotidien (comme dans la musique concrète) ou recrée-t-il chez lui artificiellement ses atmosphères, on ne sait pas trop mais toujours est-il que sa musique mêle l'humidité de la jungle avec la froideur informatique. Le végétal et le numérique. Bien qu'en pointillé, le son de "Sometimes" envahit l'espace ; il est intense et fait de Knak un architecte sonore (plus friche industrielle que palais baroque...vous l'avez compris). Mais c'est encore avec Amstel que le danois marque le plus : derrière les frottements sonores, une douce mélodie qui nous ramène tout droit à l'enfance, une madeleine de Proust de l'ère cyber en quelque sorte.
Denis Z.
Retour


 
 Playlists
    CANAL B
    RCF ALPHA
    NEXT
 Archives
 Les Photos
 Liens
 Recherche
 



Suivez nous :

Facebook LaMagicBox Twitter Lamagicbox