La Nouvelle Vague - St Malo
Accueil
 News
 Reportages
 Festivals
 Interviews
 Chroniques CD
    France
    Autoprod'
    Etranger
    Compils
    Oldies
 Agenda Concerts
 DicoNomy
 Ciné/DVD
 Lectures
 MP3/REAL/CLIP

rubrique photos

Nos Partenaires
Salle de Concert :
LA NOUVELLE VAGUE
La Nouvelle Vague - Saint Malo
Librairies :
BOOK IN EAST
Librairie Book in East - expédition gratuite dans le monde entier
DAVID LONG 68
Librairie David Long 68 - expédition gratuite dans le monde entier
Evénementiel :
ARTLIGHTS
Artlights : Sonorisation eclairage Lasershow, ...
Les Radios :
CANAL B 94.0
Radio Canal B
IDFM 98.0
Radio IDFM
RADIO RCF ALPHA
Radio RCF
Référencement :
REF. GOOGLE
 
Chroniques CD Etranger



Martin L. Gore - Counterfeit 2
2003  -  11  titres -  47'13
Genre :Electro-pop
Label :  Mute / labels
14 ans après sa première escapade solo, Martin Gore remet ça et nous concocte un deuxième Counterfeit ("contre-façon" en anglais). Le principe reste le même : reprendre quelques-uns des titres préférés de Gore. Entre les deux disques, une évolution certaine s'est faite sentir : alors que le premier album restait dans une sphère new wave année 80, ce nouvel effort montre à quel point le songwriter de Depeche Mode est ouvert et mélomane. Certains seront en effet étonnés de retrouver ici des reprises de Julee Cruise, de David Essex ou du chanteur country Hank Thompson (I cast a lonesome shadow, une des meilleures réussites de l'album). Que ce soit avec eux ou avec les monuments que sont John Lennon, Iggy Pop ou Lou Reed, Gore adopte une même attitude de respect et de déférence. Mais, à trop vouloir trop s'effacer derrière ces glorieux ainés, Gore rend malheureusement certaines covers fadasses. Mais d'un autre côté, certaines reprises font de l'ombre aux originaux comme Loverman dans une version reptilienne du titre de Nick Cave. Ou un Das lied von einsamen mädchen qui, lui, prend aux tripes. Bref, cela compense carrément...Si Gore étonne avec sa tracklist, en revanche il n'y a pas de surprise à attendre quant aux arrangements : un seul titre échappe à l'électro minimaliste de l'ensemble (déjà employé pour le n°1), c'est Lost in the stars de Kurt Weill où Gore opte pour un traitement piano cordes. Ce titre nous démontre que Gore aurait eu le talent de se mettre plus en danger (comme Mark Eitzel dans les exemples récents). Mais une constante de l'album est néanmoins à mettre son actif : sa voix tout en douceur fait merveille tout au long d'un album teinté d'une grisaille mélancolique ( à ce titre, on est touchés par By this river, même si on l'était tout autant par l'original de Eno). Bref, arrêtons de faire la fine bouche, un nouvel album de Martin Gore, forcément cela ne se refuse pas !
Denis Z.
Retour


 
 Playlists
    CANAL B
    RCF ALPHA
    NEXT
 Archives
 Les Photos
 Liens
 Recherche
 



Suivez nous :

Facebook LaMagicBox Twitter Lamagicbox